Solasta: Crown of the Magister

Le forum des Jeux de Rôle
Mattheus
Terreur du Forum
Terreur du Forum
Messages : 655
Enregistré le : mar. sept. 11, 2007 7:33 pm

Solasta: Crown of the Magister

Message par Mattheus »

Bon petit rpg occidental dans la veine d'un Baldur's Gate.

Il utilise les règles D&D 5ème édition mais développe son propre univers et c'est fait par des français!

Je viens de finir une partie en un peu moins de 50 heures mais j'avais joué une vingtaine d'heures à l'accès anticipé.

C'est une relative petite production donc faut être tolérant avec les graphismes (surtout l'animation des personnages dans les phases de dialogues) et y a des bugs ici ou là mais aucun de gênant.

Un point qui peut être positif comme négatif, il est relativement simple. Y a 5-6 races jouables: humain, demi-elfe, haut-elfe, elfe des bois, halfelin et nain avec une déclinaison pour certaines, genre nain des montagnes ou nain des collines, ce qui modifie les bonus de caractéristiques et/ou compétences.
De même, il n'y a que 6 classes: guerrier, mage, roublard, rôdeur, clerc et paladin. Et enfin il y a également l'origine "sociale": aristocrate, vaurien, universitaire, etc... Ce qui a un impact dans les dialogues et donne une quête spécifique à chaque origine.

J'ai beaucoup apprécié.

Déjà on constitue notre propre groupe de 4 aventuriers, il n'y en aura pas plus par la suite. Pas de recrutement au hasard des rencontres, parfois 1 ou 2 PNJs rejoignent notre groupe pour une quête.
Cela veut dire que ceux qui adoraient lancer des dés pendant des heures lors de la création de leur perso sur Baldur's, retrouveront ce même plaisir.

Ensuite on n'est pas noyé dans les quêtes et sous-quêtes. Y a une histoire principale qui enchaine ses quêtes, et 15 - 20 quêtes annexes qui apparaissent assez graduellement. Certains pourront regretter ce côté dirigiste mais au moins ça évite de se perdre dans son journal de quêtes.

De même, y a des dialogues (avec des tests de compétences: persuasion, intimidation ou de connaissances: histoire, arcanes, etc...) mais on n'est pas bombardé de textes comme le ferait un Pillars of Eternity par exemple.

Côté négatif, j'ai trouvé qu'on atteignait un peu vite le niveau max (10) de nos persos, mais c'était avant de me rendre compte qu'au lieu d'être à la moitié du jeu, j'étais plutôt à 80%. Et là, c'est le 2ème point "négatif", la fin n'est pas terrible, mais ça tient peut être aussi que j'étais déçu que le jeu finisse déjà car j'amusais bien dessus.
Niveau rejouabilité, c'est assez limité. Certaines quêtes annexes nécessitant une origine spécifique (y en a 8 sauf erreur), pour toutes les faire faudra forcément faire 2 parties. Certaines situations peuvent se résoudre soit pacifiquement par les compétences de dialogues, soit par la force brute (choisie ou suite échec du test).

En conclusion, même s'il a moins d'ambition que Baldur's Gate 1 et 2, qu'il est relativement court pour le genre, il m'a l'air d'en être un bien meilleur successeur que le futur Baldur's Gate 3.
Avatar du membre
Locke
Gros Ping
Messages : 3482
Enregistré le : sam. mai 24, 2008 4:34 pm

Re: Solasta: Crown of the Magister

Message par Locke »

Un pote me l'a recommandé en le qualifiant de "déclaration d'amour à D&D" mais je lui ai préféré Pathfinder Kingmaker, beaucoup plus massif et mécanique (les règles 3.5+ de Pathfinder n'aidant pas par rapport à D&D5). Je pense néamoins des quelques vidéos que j'ai vu du jeu que c'est une bonne porte d'entrée dans les BG-like :wink:
Répondre

Retourner vers « Jeux de Rôle et d'Aventure »