FoG Empires : Grandeur et Décadence

Avatar du membre
Atollman
Empereur spammique
Empereur spammique
Messages : 2014
Enregistré le : lun. nov. 05, 2007 9:51 am

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par Atollman » jeu. oct. 24, 2019 8:33 am

Chroniques de Ptolémée (-282 à -267)


2 ans après la victoire de Soba, l'Armée d'Egypte, commandée par le glorieux Miltiade, affronte de nouveau les Nubiens dans leur nouvelle Capitale.

Cette fois ci, nous sommes en infériorité numérique.
Spoiler : :
Image
La bataille est longtemps indécise, mais l'infanterie lourde nubienne craque sous les coups de butoir des phalanges grecques, expérimentée et au moral d'acier.
Spoiler : :
Image
Pendant 2 ans, l'Armée d'Egypte nettoiera les provinces voisines, avant que la paix ne soit signée avec la Nubie, exsangue.

Le Sud profond sécurisé, l'Armée d’Égypte redescend le Nil triomphante. Partout elle est acclamée. Elle est également renforcée par des nouveaux éléphants de guerre à Thèbes.

Pendant ce temps, sur la scène internationale:
- des alliances sont signée avec l'Arabie, Rhodes.
- Antigone profite d'une vacances sur le trône du Pont pour l'annexer.

Après des mois de réflexion, l'Egypte lance un ultimatum à Antigone pour cesser l'annexion de Pont, et lui rendre les territoires conquis.

L'ultimatum est refusé en -271. La guerre est donc déclarée. Au passage une alliance est signée avec Byzantion, puis avec les Séleucides.

Aussitôt, l'Armée d'Egypte débarque à Ephèse (capitale d'Antigone) appuyé par la plus grande flotte de l'est de la Méditerranée. Mais prévenant, Antigone a fait lever 4 unités de Bouclier d'Argent dans sa capitale... Miltiades, conscient qu'il ne pourrait battre ces troupes d'élite seul se replie sur Caria, dont il lance l'assaut immédiatement sur la faible palissade.
Spoiler : :
Image
Les éléphants, envoyés pour casser les portes de la ville succombent à leur premier engagement... Mais la ville est prise et pillée.

Miltiades, n'ayant plus de ravitaillement est contraint de rembarquer avant la contre attaque d’Antigone.

Chypres, grande île, est choisie pour être la base arrière des opérations militaires. Miltiades y débarque en -267, et lance immédiatement l'assaut.
Spoiler : :
Image
Surement trop confiant sur sa victoire, Miltiades s'expose un peu trop lors de l'assaut. Il est mortellement touché par un défenseur... Ainsi meurt le plus grand Général depuis Ptolémée...
Spoiler : :
Image
Pendant que Miltiades agonise, l'Armée du Sinaï et l'Armée du l'Ouest font leur jonction en Palestine. Content de se retrouver, ils en oublient de combattre l'importante force d'Antigone qui vient renforcer la garnison de la ville.

Qu'importe, ils sont désormais pris au piège, dans une ville sans ravitaillement. Le siège sera rapide.
Spoiler : :
Image

Avatar du membre
Elvis
Serenissimus augustus a Deo coronatus magnus pacificus imperator
Messages : 10369
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par Elvis » dim. nov. 03, 2019 9:02 am

Lafrite Sans Terre, roi de Lysimaque avec un trône mais sans plus aucun royaume à gouverner...
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
Lafrite
Plombier CSS/PHP/SQL
Plombier CSS/PHP/SQL
Messages : 12323
Enregistré le : mar. août 17, 2004 8:04 pm
Localisation : Baraque Friture
Contact :

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par Lafrite » dim. nov. 03, 2019 10:26 am

Elvis a écrit :
dim. nov. 03, 2019 9:02 am
Lafrite Sans Terre, roi de Lysimaque avec un trône mais sans plus aucun royaume à gouverner...
La sécession de mes provinces les plus riches m'ont mis à mal financièrement, sans argent guère possible de lever des troupes sinon via event. Mes objectifs étant quasi tous au sud en Macédoine, le déclin était irréversible. Réveillez moi si une révolte fait renaitre le royaume :lolmdr:

DrussDharan
Rhetor
Rhetor
Messages : 774
Enregistré le : mer. sept. 23, 2009 9:35 pm
Meilleur jeu 2008 : EU3 In Nomine

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par DrussDharan » dim. nov. 03, 2019 2:57 pm

A contrario la Dacie est énorme. :shock:

Avatar du membre
Elvis
Serenissimus augustus a Deo coronatus magnus pacificus imperator
Messages : 10369
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par Elvis » mar. nov. 05, 2019 5:12 pm

254 avant James Coburn

Pour la 1ere fois depuis des dizaines d année, le royaume d Antigone connait la paix alors que tous nos ennemis ont déposé les armes.

La guerre avait été déclarée contre Pontus en 286 BC après que notre ultimatum demandant une alliance a été une nouvelle fois ignorée…
La plupart des anciens territoires de Pontus ont rejoint notre royaume, et désormais l ennemi ne représentant plus une menace pour notre sécurité, nous avons signé la paix…
Prétextant une soudaine considération pour le royaume de Pointus, le roi Atollman d Egypte nous a alors déclaré la guerre, provoquant également l intervention du roi Mik Séleucides.

La paix fut rapidement signalé avec Mik Séleucides lorsque nous avons retourné les provinces qui avait fait sécession pour rejoindre Antigone.
L Egypte, profitant de sa suprématie navale, a réussi à nous porter des coups sévères en début de conflit, mais lorsque nous avons pu réorganisé nos forces et que nos armées ont commencer à marcher à travers la Palestine, le roi Atollman a pris la sage décision d engager les pourparlers de paix.
Bien qu étant l offensé et ayant subit les plus de dommages dans cette guerre, nous avons accepter une retour au statu quo d avant guerre, afin de protéger la stabilité de la région…

Pendant ce temps, le Roi Lafrite Lysimaque a vu son royaume disparaitre sous les coups des armées de Jmlo de Macédoine et des armées barbares venues au de la du Danube
Le roi Mik Seleucide connait également des moment difficile avec une guerre civile et un nouveau conflit contre les indiens de Maurya


Ailleurs, la Macédoine a terminé sa conquête de la Grèce alors que ses armées finissent d assiéger Sparte, dernier royaume indépendant.
Les Arvernes contrôlent presque toute la Gaule et ont franchi les Alpes dans leur guerre contre Rome.
Rome qui mene une guerre sur plusieurs front alors que les carthaginois ont débarqué dans le sud de l Italie….

Image
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

DrussDharan
Rhetor
Rhetor
Messages : 774
Enregistré le : mer. sept. 23, 2009 9:35 pm
Meilleur jeu 2008 : EU3 In Nomine

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par DrussDharan » dim. nov. 10, 2019 11:51 am

Plus de 25 ans que la guerre contre Rome durait. La Gaule avait eu à subir la barbarie des Romains dans sa chair. Son peuple avait craint la défaite et l'esclavage. Mais le réseau d'alliance et de tributaires mis en place durant la guerre avait finalement emporté la décision. Les Romains ont été chassé du nord de la Péninsule et la Pax Gallia s'étend lentement sur l'ensemble des Alpes.

Depuis 25 ans les valeureux héros de la Gaule se succèdent à la tête d'une armée toujours aussi pléthorique :

Image
Bellone l'ancien au début des combats.


Image
Galba dit philétrusque par son action majeur dans la constitution de l'alliance et la coordination avec l'armée étrusque pour vaincre le Romain Rufus.


Image
Enfin Vacceius qui vient de mettre en déroute Calvinus et de lui massacrer la moitié de ses légions et alliés.

Pendant ce temps nos amis et alliés carthaginois assiègent Rome elle-même. La victoire semble se rapprocher enfin après tant de souffrances et de sacrifices. Des milliers de Gaulois de toutes les tribus alliées ont donné leurs vies pour notre liberté commune !

Avatar du membre
Elvis
Serenissimus augustus a Deo coronatus magnus pacificus imperator
Messages : 10369
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par Elvis » lun. nov. 11, 2019 2:05 pm

244 avant Johnny Cash

Notre ambassadeur demande à l Egypte de retirer sa flotte de nos cotes et de stopper ses opérations contre Macédoine…

Nous comprenons que ses actions ont été motivées par l alliance avec Rhodes, mais dans cette même logique, nous allons honorer notre alliance avec Macédoine si jamais le roi Dioskaras ne voulait entendre raison…
Nous ne voulons pas la guerre et souhaitons que l Egypte ne force nos nouvelles unités de Bouclier d Argent à prendre le chemin de la guerre….

Nous demandons donc à ce que l Egypte revoie sa position et surtout mette dans la balance la valeur de Rhodes contre la perte assurée de ses territoires en Palestine et Sinai, sans compter les souffrances que ses alliés devront endurer alors qu ils n ont pas même souhaité ce conflit….

Nous espérons sincèrement une sage et pragmatique décision de la part du Roi Atollman Dioskaras, qui honorera son règne, alors qu inversement un entêtement apportera mort et désolation en Egypte et chez ses alliés..

Image
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Galou
Clavier en Or
Clavier en Or
Messages : 136
Enregistré le : ven. févr. 23, 2007 4:43 pm

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par Galou » mar. nov. 12, 2019 12:35 am

La Guerre d'Italie

Par Galougabal, Roi des Rois, Suffète de Carthage, Roi de Sicile et des Iles de l'Ouest, de Bétique, Premier Citoyen d'Empuria, Grand Protecteur de Bruttium, Lucanie & Campanie etc...

Pendant le siège d'Emporia, Galougabal, n'étant alors que seulement le simple mais néanmoins brillant Suffète de Carthage, est avisé par son important réseau de renseignements de l'offensive Romaine en Gaule. Ayant vainement tenté de réconcilier les deux ennemis (l'équilibre des forces de l'époque convenant bien à Carthage), Il n'a plus qu'à se féliciter d'avoir dans sa grande prévoyance envoyé la grosse majorité de ses troupes lourdes et sa cavalerie se rafraîchir à Nouvelle Carthage (important port de Bétique qu'Il avait fondé durant son maigre temps libre) quelque temps auparavant. Il ne lui faut donc que très peu de temps pour la faire appareiller en direction de la Sicile, n'hésitant pas à payer de sa personne en prenant place sur un banc de nage plusieurs jours d'affilés tout en faisant accélérer la cadence...
« Ehm...ça ne fait pas un peu trop... »
« Commun ?! Tu as raison Parsiclès, biffe et reprenons »

...invoquant Son père Hammon pour qu'Il Lui envoie un fort vent d'ouest et Sa mère Tanit pour que les courants Lui soient favorables, Galougabal et l'armée Punique atteignent rapidement Lilybée où les attendent des renforts enthousiastes.
Galougabal l'est moins, Il sait que ce sont les seuls renforts qu'Il aura avant longtemps ; le Sénat est passé depuis peu aux mains d'une bande d'incapables qui a fait tarir le recrutement déjà bien maigre de sa Carthage bien aimée (-70% de malus total en manpower, c'est insurmontable). Dissoudre une petite partie de la flotte et de l'armée ne suffisant pas à combler le manque d'hommes, Galougabal, n'écoutant que son civisme, fait équiper à ses frais des milliers de citoyens désargentés. Cela inquiète certains sénateurs Puniques mais la demande de Galougabal de l'aider à payer les hommes dont Carthage a besoin fait taire les réticences.
Il arrive, vaille que vaille, à compter sur une armée de 30000 hommes environs (18000 hommes d'infanterie lourde, au 2/3 composée de mercenaires grecs, fiables mais un peu démodés, 6000 Ibères plus mobiles mais beaucoup moins protégés, 5000 hommes d'infanterie légère mercenaire des îles armés de javelots et de frondes et 2000 cavaliers pour moitié venant de Bétique).
Le Romain, qui a pris le désintérêt avoué de Carthage sur les territoires d'Italie pour un blanc seing, prends très mal notre déclaration de guerre surtout que le Gaulois venait de lui défaire au moins l'équivalent de deux armées consulaires qui erraient par chez lui.
L'armée Punique pénètre néanmoins en Bruttium où la population de Reggio l'accueille à bras ouvert, Galougabal a de très nombreux amis là bas qui ont eu vite fait de troquer la trop sobre et salissante toge blanche contre une aux couleurs plus chamarrées (2 populations Latines deviennent Sémites dès la conquête). Aucune trace d'une armée Romaine.

...le rouleau s'arrête là pour l'instant.
X.

Mik29
Seigneur du Spam
Seigneur du Spam
Messages : 409
Enregistré le : mer. mars 07, 2018 5:29 pm

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par Mik29 » mar. nov. 12, 2019 9:50 am

Elvis a écrit :
lun. nov. 11, 2019 2:05 pm
244 avant Johnny Cash

Notre ambassadeur demande à l Egypte de retirer sa flotte de nos cotes et de stopper ses opérations contre Macédoine…

Nous comprenons que ses actions ont été motivées par l alliance avec Rhodes, mais dans cette même logique, nous allons honorer notre alliance avec Macédoine si jamais le roi Dioskaras ne voulait entendre raison…
Nous ne voulons pas la guerre et souhaitons que l Egypte ne force nos nouvelles unités de Bouclier d Argent à prendre le chemin de la guerre….

Nous demandons donc à ce que l Egypte revoie sa position et surtout mette dans la balance la valeur de Rhodes contre la perte assurée de ses territoires en Palestine et Sinai, sans compter les souffrances que ses alliés devront endurer alors qu ils n ont pas même souhaité ce conflit….

Nous espérons sincèrement une sage et pragmatique décision de la part du Roi Atollman Dioskaras, qui honorera son règne, alors qu inversement un entêtement apportera mort et désolation en Egypte et chez ses alliés..

Image
Menaces et chantage.
Le descendant de Cassandre serait bien avisé de réfléchir une nouvelle fois à la valeur de son alliance avec Antigone.
Une fois Ptolémée écrasé il sera le prochain sur la liste. Nous même ne comptons pas, nous sommes si dérisoires, une pichenette nous ferait valser.
Hélas, (où ça des grecs ?) le vin est tiré, Cassandre, vous avez mis le doigt dans l'engrenage qui vous broiera.

Avatar du membre
griffon
Empereur Intergalactique
Messages : 37656
Enregistré le : mer. août 18, 2004 5:26 pm
Localisation : Brest

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par griffon » mar. nov. 12, 2019 9:54 am

Qui tient Rhodes et les cités de Crête dispose d'une province puissante

au cœur de la mer Égée ! C'est tres stratégique comme coin ! :clap:
SOL INVICTVS

Au printemps, je vais quelquefois m'asseoir à la lisière d'un champ fleuri.
Lorsqu'une belle jeune fille m'apporte une coupe de vin , je ne pense guère à mon salut.
Si j'avais cette préoccupation, je vaudrais moins qu'un chien


Galou
Clavier en Or
Clavier en Or
Messages : 136
Enregistré le : ven. févr. 23, 2007 4:43 pm

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par Galou » mar. nov. 12, 2019 1:53 pm

Une moitié de la flotte gardant le détroit de Messine pousse des reconnaissance le long du littoral ouest de l'Italie et ne signale aucune armée ennemie, aussi c'est avec détermination que Galougabal met la Lucanie en coupe réglée . L'autre moitié essaient vainement d'intercepter les quelques navires Romains qui tentent d'intercepter des renforts Puniques inexistants, leurs flotte trouve refuge en Macédoine et les tentatives pour les en déloger s'avéreront également vaines (Galougabal ne peut pas être à la flotte et à l'armée!).
Aux pieds de Galougabal s'étendent maintenant les riches plaines de Campanie et celles des Pouilles. La Campanie est trop proche de Rome, les Romains la défendraient et de toute façon ils mettaient déjà très bien le feu à leurs fermes en nous voyant approcher, pas besoin de s'en mêler.
En chef prudent Il hésite à engager Son armée dans les plaines des Pouilles (la perdre mettrait Carthage hors course pour un bon moment vu ses capacités de recrutement) mais Son esprit sagace lui fait douter de voir une armée Romaine si tôt, Son cœur vaillant donne donc l'ordre de marche et le siège est posé devant la ville au nom barbare de Luceria.
« Ne t'endors pas Parsiclès ou je te fais fouetter ! »
« Non, non, je...si j'ai l'air ahuri c'est parce que je suis captivé »

Les derniers états de l'armée ennemie (qui datait depuis plusieurs mois quand même) ne signalait que très peu de cavalerie, légère en plus, dans sa compostion, mais restait les légions. Les phalanges Puniques font presque jeu égale avec elles, les surpassants même facilement lorsqu'elles sont commandées par un chef expérimenté, mais elles ne représentent qu'à peine 1/3 des troupes lourdes de Galougabal. Il pense toutefois que Son puissant charisme et Sa cavalerie, qu'Il pense nombreuse, emporteront la décision en cas de confrontation, même en plaine. Mais Il a une très mauvaise intuition, un vol d'oies est passé sur sa gauche, le poulet sacrificiel du matin ne s'était pas mis à courir comme c'est l'habitude quand il se fait couper la tête et Ses amis Gaulois le prévenait qu'aucune armée Romaine n'était présente en Cisalpine, elle ne pouvait donc être que très proche.
En chef responsable ne voulant pas risquer son armée face à une menace non identifiée, Galougabal donne l'ordre de se replier sur la Lucanie.
A peine a-t-il fait installer son camp, judicieusement placé sur une éminence qu'en fin stratège Il avait tout de suite repéré, que les Puniques voient débouler au loin une pléthore de cavaliers suivis d'une file interminable de légionnaires entourés de vélites à moitié sauvages gesticulants et criant en l'écorchant Son nom « Galougabalus ! Galougabalus ! ». Son œil exercé calcul qu'il a en face de lui pas moins de 12 légions (54000 hommes!) accompagnées de 6 alae (27000 hommes!), de plus de 10000 hommes des montagnes à peine vêtus et près de 8000 cavaliers lourds, Il n'a pas eu le temps de dénombrer les pullulants vélites qui seront dispersés trop rapidement par le tir précis des frondeurs qu'Il dirige dans les premiers instants de la bataille.
Image
Je ne fais qu'un avec Galougabal et Galougabal est avec moi!



Pour l'instant, avec le calme et la compétence qui caractérise les grands chefs de guerre Il fait déployer Son armée, prête à recevoir le choc romain.
Image
Galougabal et Parsiclès, le calme et le professionalisme avant la tempête

Galvanisée par la présence active de leur général bien aimé, la phalange Punique repousse vague après vague les légionnaires. Malheureusement Son aile gauche semble flanchée, les fiers lanciers Ibères ont du mal et ont perdus la moitié de leurs cavaliers face à la large supériorité numérique de la cavalerie lourde Romaine qui, en plus est mieux équipée. Galougabal abandonne pendant un moment de calme la phalange pour se jeter sur son cheval et mener une brillante contre charge qui emporte la décision. Après 3 jours de durs combats, la ligne romaine rompt et la poursuite s'engage, mais malgrés les encouragements de l'inépuisable Galougabal, les Puniques sont à bouts et abandonnent après avoir seulement massacrés 3 légions.
Image
Epuisé mais vainqueur

2500 hoplites ne reverront jamais leur patrie ainsi qu'un demi-millier d'Ibères, et 800 mères Phéniciennes pleureront leurs enfants. L'armée Romaine quant à elle a perdu plus de 30000 hommes, les Puniques peuvent s'en réjouir.
Image
X.

Avatar du membre
Atollman
Empereur spammique
Empereur spammique
Messages : 2014
Enregistré le : lun. nov. 05, 2007 9:51 am

Re: FoG Empires : Grandeur et Décadence

Message par Atollman » mar. nov. 12, 2019 7:10 pm

243 Av JC
Deux messagers d'Antigone se présentent à Alexandrie.

Le premier entre, porteur d'un ultimatum.
Spoiler : :
Image
C'est la consternation... Déjà, l'an passé un messager macédonien était venu déclarer la guerre pour la conquête de Rhodes. La flotte de guerre avait aussitôt appareillée pour protéger l'île. Une judicieuse décision, car la flotte ennemie avait déjà bloquée le secteur. L'engagement tourna facilement à notre avantage, réduisant à néant la flotte adverse. Heureusement, car un fort contingent de soldats macédonien attendait sur le rivage.

Voyant son allié échouer, Antigone saisi le prétexte pour venir s'en mêler. C'est clairement une mauvaise nouvelle pour l’Égypte, et celle d'un cruel dilemme au sein du Conseil de Guerre. Certains sont pour en découdre avec Antigone, confiant dans nos capacité militaire. D'autres en revanche, savent la puissance incommensurable de l'ennemi, couplée à celle de la Macédoine.

Dioskoras demanda le silence, et l'on fit entrer le second messager. Peut être une bonne nouvelle?
Spoiler : :
Image
Ce fut la douche froide. Nous voilà en guerre... contre les 2 plus fortes armées du monde grec, et alors que nos forces sont en Inde, à porter la civilisation aux barbares et soutenir Seleukos, notre fidèle ami...

Très vite les rapports affluent.

Pensant surprendre notre flotte amoindrie par les combats avec la Macédoine, l'Amiral Menander appareille vers notre flotte. Celle ci, remarquablement commandée par Seleucos, fait le tour de l'île et se retrouve en position d'attaque dans le dos de Menander (une vielle technique grecque). Le résultat est sans appel. Il y laissera sa vie.
Spoiler : :
Image

Image
Quelques jours plus tard une seconde flotte ennemie arrive. En retard. Rare seront les survivants.
Spoiler : :
Image
Image


Rhodes est sauvée. Pour le moment.

Pendant ce temps, les armées d'Antigone se rapproche de la Palestine, et nos forces bataillent en Inde, où elles subissent un lourd revers.
Spoiler : :
Image
C'est le cœur brisé, sachant qu'il laisse seul son allié face aux hordes d'indiens, que Dioskoras ordonne à l'Armée du Sinaï de quitter l'inde au plus vite et de rejoindre sa garnison. Espérons seulement que les Indiens lui laisse le temps d'embarquer ses 40 unités. Elles sont indispensable à la protection de l'Egypte...

Répondre

Retourner vers « AARs divers »