EU3 : les Aartistes Florentins !

Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
LeRenard
Seigneur du Spam
Seigneur du Spam
Messages : 498
Enregistré le : mar. août 17, 2004 8:12 pm
Localisation : Suisse

EU3 : les Aartistes Florentins !

#1 Message par LeRenard » mer. janv. 31, 2007 12:38 pm

Partie 1 : le règne de Cosimo de'Medici

Petit Rappel historique :




Cosme est le fils de Giovanni Averardo De'Medici et Piccarda de Bueri.

Après la mort de son père en 1429, il s'opposa au régime oligarchique alors en place à Florence, dans lequel prévalait la famille rivale des Albizzi. L'influence de Cosme de Médicis, doué d'un sens politique remarquable, grandit encore du fait que le chef de l'oligarchie, Rinaldo Albizzi, le fit arrêter, en 1433, en l'accusant de concussion. Il fut emprisonné dans le Palais de la Seigneurie et ensuite exilé pour dix ans. Cosme s'installa à Venise, tout en gardant un contact étroit avec ses partisans à Florence.


Mais Albizzi eut affaire à forte partie ; ni son prestige, ni son argent n'intimidèrent ses adversaires. Un an plus tard à peine, Cosme est de retour à Florence triomphant et acclamé par le peuple. A son tour, il bannit son rival. Comme son père autrefois, il est nommé gonfaloniere de Florence en 1434, et peut mettre en œuvre son dessein politique visant à faire de sa famille l'arbitre de l'État florentin. Il inspirait la politique extérieure et exerçait une grande influence sur celle de toute l'Italie. Il utilisa à cette fin et dans plusieurs directions son exceptionnelle fortune, reposant sur la banque que lui avait léguée son père, qui possédait des filiales dans divers États italiens et même à l'étranger.



Florence en 1453 :

La République de Florence est en paix depuis de nombreuses années et contrôle sa province ainsi que la province voisine de Pise et peu compter sur les talents de son dirigeant pour apporter la fortune à ses marchands. Néanmoins, Cosme, bien que vieillissant, a encore un grand flair politique. Il ressent que des tensions monte entre son allié le Pape et son voisin du Nord : Mantoue. Il ordonne donc en l’an de grâce 1453 la mise sur pied d’une armée permanent de 5000 hommes en remplacement de l’effectif d’alors évalué à 1000 hommes.

L’année suivante, les tensions accumulées entre le Pape et Mantoue suite à une querelle de frontière dégénèrent en conflit ouvert et le Pape demande à Florence de l’appuyer. Cosme accepte et les troupes Florentines menée par le jeune capitaine Danton fondent sur les possessions de Mantoue appuyés par 2000 mercenaires recruté à la hâte.

Les forces de Mantoue sont écrasée en quelques jours et les places fortes ne tiennent a peine quelques mois de plus. Cette guerre rapide aura pour effet l’annexion Mantoue par le Pape et le gain de la province de Ferrara et de son Université à la puissance Florentine.

A peine cette affaire est-elle réglée que Cosme entreprend de profiter de sa puissance militaire pour régler le vieux contentieux entre Florence et sa voisine Sienne. La guerre est déclarée en 1455 et Sienne est vaincue à son tour sans avoir pu réellement pu opposer une résistance digne de ce nom à l’armée florentine. La république Siennoise est annexée par Florence qui double ainsi en 2 ans la taille de son domaine.

Dans la même année, le Pape prend le contrôle d’Ancône sa voisine à l’est, renforçant lui aussi sa position dans la région. Cosme se rend compte que son allié pourrait bien un jour devenir l’ennemi de Florence si les ambitions Papales perdurent.

L’automne 1456 fut funeste pour la Maison de Cosme et pour Florence, en quelques mois Cosme et ses 2 fils moururent dans d’étranges conditions. Un groupuscule Siennois fut soupçonné d’être à l’origine de ces décès en chaine et fut violemment éradiqué par le Commissaires aux affaires Intérieurs Boudinio.
Le vrai moyen d'être trompé, c'est de se croire plus fin que les autres. [François de La Rochefoucauld]

Les moyens qui rendent un homme propre à faire fortune sont les mêmes qui l'empêchent d'en jouir. [Rivarol]

Avatar du membre
Boudi
Cosmocrator
Messages : 28503
Enregistré le : sam. août 28, 2004 12:47 pm
Localisation : St-Etienne, FRANCE.

#2 Message par Boudi » mer. janv. 31, 2007 1:02 pm

Ah Florence !!! Que c'est beau ! Excellent choix ! Mais qu'est ce qu'il peut y faire chaud, par contre... :?
Toi, on peut dire que tu manques pas de tact. Le jour de ma sortie de prison, mon propre frère vient me chercher...dans une voiture de flics.
http://english.pobediteli.ru/

Avatar du membre
Theodoric
Aspirant spammeur
Aspirant spammeur
Messages : 255
Enregistré le : sam. janv. 08, 2005 4:31 pm

#3 Message par Theodoric » ven. févr. 02, 2007 1:45 pm

Boudi a écrit :Ah Florence !!! Que c'est beau ! Excellent choix ! Mais qu'est ce qu'il peut y faire chaud, par contre... :?


Et quand c'est pas se problème là, c'est des inondations :(

Sinon, exellent choix, surtout quand tu es fan du Prince de Machiavel et de tous ce qui entoure les intrigues politique de l'Italie à cette époque.

Moi personellement, je me demande si je prendrais pas les Etats du Pape ou Naples pour cette époque.

Avatar du membre
griffon
Empereur Intergalactique
Messages : 33233
Enregistré le : mer. août 18, 2004 5:26 pm
Localisation : Brest

#4 Message par griffon » ven. févr. 02, 2007 7:05 pm

Naples non !

mais réussir a controler l'Italie du Nord toute entière

sa richesse , sa culture , .......

est une excellente façon de se faire un nom !
SOL INVICTVS

Au printemps, je vais quelquefois m'asseoir à la lisière d'un champ fleuri.
Lorsqu'une belle jeune fille m'apporte une coupe de vin , je ne pense guère à mon salut.
Si j'avais cette préoccupation, je vaudrais moins qu'un chien


Avatar du membre
Theodoric
Aspirant spammeur
Aspirant spammeur
Messages : 255
Enregistré le : sam. janv. 08, 2005 4:31 pm

#5 Message par Theodoric » ven. févr. 02, 2007 8:33 pm

Pour finir j'ai pris Gênes, et pour l'instant j'ai conquis Pise.

Répondre

Retourner vers « AAR Europa Universalis et EU Rome »