Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Avatar du membre
Elvis
Spiritus Rector
Messages : 9822
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Elvis » jeu. janv. 31, 2008 9:56 pm

Quel voyage épouvantable….
3 semaines dans cette calèche, ballotté, trimballé, secoué sur les routes de France, d’Allemagne et de Pologne…
Ankylosé et engourdi, notre héros s’extirpe tant bien que mal du véhicule, aidé par son fidèle aide camp, le Colonel Urial…
Tentant de retrouver l’usage de ses membres endoloris, le Maréchal Elvis était encore dans ses rêveries qui l’avaient accompagnées tout au long de son voyage.
Il y a moins d’un mois, le Maréchal Elvis profitait encore des faveurs de la comtesse Marie Bucaille. Cette belle jeune femme avait su lui faire oublier les images violentes des différents champs de bataille où il avait traîné son sabre. Il avait même commencé à apprécier les frasques de la vie parisienne, préférant désormais s’enivrer du parfum de sa maîtresse que celui de la poudre et de la sueur qui l’avait pourtant accompagné pendant des années…
Mais voilà cette idylle devait prendre fin, l’Empereur le rappelait à ses cotés pour de nouvelles aventures.
C’est ainsi qu’il l’apprit lorsqu’un petit matin, un courrier lui était parvenu :

« Maréchal,
Nous souhaitons vous voir au plus vite à nos côtés.
Ce que cet incapable de Talleyrand ne parvient à obtenir du Tsar Alexandre, nous l’obtiendrons, tout comme nous avons obtenu la Paix en Europe, par la force des armes.
Et pour cela, nous avons besoin d’élément de valeurs.
Venez donc toutes affaires cessantes
Napoléon 1er… »


Le temps de récupérer son sabre et sa paire de pistolet, d’embrasser la belle Marie, lui promettant de revenir sain et sauf, Elvis retrouvait le colonel Urial qui prestement avait déjà attelé un équipage à la calèche qui allait l’emmener à travers l’Europe, l’emmener vers de nouvelles aventures….


Image
La Comtesse Marie Bucaille, une bonne raison de revenir vivant...
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
Elvis
Spiritus Rector
Messages : 9822
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Elvis » ven. févr. 01, 2008 9:34 pm

Déjà plusieurs jours que le Maréchal Elvis se morfond dans son cantonnement polonais, dans l’attente d’être reçu par l’Empereur.
Ces longues journées lui permettait néanmoins d’écrire de longues lettres à la Comtesse, lettre hautement romancée pour lui cacher la monotonie d’un camp d’armée, arme au pied, qui ronge son frein, sachant l’inévitable issue d’un nouveau conflit majeur en Europe…
C’est donc au milieu de la rédaction de sa 3ème correspondance de la journée, que le Maréchal Elvis est soudain interrompu par son aide de camp, le Colonel Urial
« Monsieur le Maréchal, l’Empereur vous attend pour le déjeuner sous sa tente. »

Le temps de reboutonner son uniforme, et de revêtir sa redingote, 15 minutes plus tard, le Maréchal Elvis se présente à la tente de Napoléon, dont l’entrée est gardée par le fidèle Mamelouk Roustam

Image

« L’Empereur vous attend monsieur le Maréchal » s’écartant dans le même temps.

« Mon Cher Elvis, quel plaisir de vous voir
Asseyez vous, et partager avec moi ce repas »

Alors que les domestiques s’affairent autour de la table, l’Empereur se lance dans un discours monologue, qui visiblement ne pouvait subir aucune interruption…

« … les russes sont en train de me provoquer, moi, qui leur ai pourtant tendu la main, moi qui ai offert mon amitié au Tsar Alexandre il y a 5 ans
Et voilà qu’il me tourne le dos, préférant s’accoquiner aux anglais…
Nul doute que ce fourbe de Lord Jagermeister est derrière tout cela. Nos espions ont reporté sa présence à Saint Petersbourg la semaine dernière encore…
Cet imbécile de Talleyrand est incapable de défendre nos intérêts, et maintenant les navires anglais escalent dans les ports russes, réduisant à néant nos espoirs de voir la perfide Albion plier sous le Blocus continental…
Alors si Alexandre veut la guerre, il va l’avoir et il reviendra alors à de meilleures dispositions »


Ecartant alors d un geste brusque les plats et couverts, Napoléon étale la carte sur la table…

« J’ai amassé la plus grande armée que le monde ait connu, prête à fondre sur les positions russes et je compte sur vous pour la mener à la victoire

D’ailleurs laisser moi vous présenter votre état major, qui vous sera bien utile :

Le Général Von Assen officier de liaison pour l’armée prussienne
Le Général Von Manstein, officier de liaison pour l’armée bavaroise
Le Général Boudi, officier de liaison de l’armée italienne
Le Général Pumba, officier de liaison de l’armée westphalienne
Le Général Erwin von Leaz, officier de liaison del'armée wurtembourgeoise
Le Général Bartimeus, officier de liaison de l’armée saxonne
Le Général Madowski, officier de l’armée polonaise
Le Général Dedesen, officier de liaison de l’armée danoise
Le Général Griffon, officier de liaison de l’armée autrichienne »


Puis glissant ces quelques mots à l’oreille

« méfiez vous de ce dernier, je suis sûr qu’il ne m’aime pas…. »
Modifié en dernier par Elvis le ven. févr. 01, 2008 10:23 pm, modifié 1 fois.
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
von Aasen
Margrave de Brandebourg
Messages : 15612
Enregistré le : mar. août 17, 2004 8:29 pm
Localisation : Berlin

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par von Aasen » ven. févr. 01, 2008 9:44 pm

Je crois que les soldats prussiens ne suivront pas l'empereur corse de plein gré non plus ... :mrgreen: Mais comme on s'est fait :banana: la dernière fois qu'on lui a cherché des noises, on va faire avec ... pour l'instant :twisted:

Avatar du membre
Elvis
Spiritus Rector
Messages : 9822
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Elvis » ven. févr. 01, 2008 10:22 pm

Présentation des forces en Présence : (du nord au sud)



Xeme Corps (prussiens) : McDonald (3-4-4) : 15.000 hommes
Image

IXeme Corps : Victor (5-3-3) : 36.000 hommes
Image
(1 brigade cavalerie légère badoise, 1 brigade cavalerie légère hessoise)




HQ Grande Armée : Napoleon (6-6-6) : 17.000 hommes
Image

Garde Imperiale Cavalerie : Bessières (5-4-4) : 8.500 hommes
Image

Garde Imperiale Infanterie : Mortier (4-3-2) : 31.000 hommes
Image

Ier Corps Cavalerie : Nansouty (4-2-2) : 13.500 hommes
Image

IIeme Corps Cavalerie : Montbrun (4-3-3) : 12.000 hommes
Image

Ier Corps : Davout (5-6-6) : 81.000 hommes
Image

IIeme Corps : Oudinot (3-3-4) : 43.000 hommes
Image

IIIeme Corps (wurtembourgeois) : Ney (3-5-5) : 42.000 hommes
Image




IIIeme Corps Cavalerie : Grouchy (4-3-2) : 10.000 hommes
Image

IVeme Corps (italiens) : Beauharnais (4-3-3) : 45.000 hommes
Image

VIeme Corps (bavarois) : Gouvion St Cyr (4-3-2) : 20.000 hommes
Image




Veme Corps (polonais) : Poniatowski (4-4-4) : 34.000 hommes
Image




VIIeme Corps (saxons) : Reynier (3-2-1) : 13.000 hommes
Image

VIIIeme Corps (westphaliens) : Jerome (3-1-0) 12.000 hommes
Image

IVeme Corps Cavalerie : Maubourg (4-2-2) : 9.000 hommes
Image




XXIIeme Corps (autrichiens) : Schwarzenberg (3-0-1) : 30.000 hommes
Image




XXIeme Corps : Augereau (5-3-2) : 43.000 hommes
Image




Corps Danois : Ewald (3-0-0) : 8.000 hommes
Image



Un petit coup d'oeil à la carte

Image


..plus au sud...

Image
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
von Aasen
Margrave de Brandebourg
Messages : 15612
Enregistré le : mar. août 17, 2004 8:29 pm
Localisation : Berlin

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par von Aasen » ven. févr. 01, 2008 10:39 pm

Que d'hommes que d'hommes ... qui va bien pouvoir tous les nourrir ?

Avatar du membre
Elvis
Spiritus Rector
Messages : 9822
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Elvis » ven. févr. 01, 2008 10:41 pm

von Aasen a écrit :Que d'hommes que d'hommes ... qui va bien pouvoir tous les nourrir ?
Pas besoin, dans 15 jours la guerre est terminée ;)
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
Elvis
Spiritus Rector
Messages : 9822
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Elvis » ven. févr. 01, 2008 11:51 pm

Plus sérieusement, analysons la situation :

Cette campagne est une grande nouveauté : Le terrain des opérations est immense ! Assez immense pour permettre à de nombreuses armées de manoeuvrer pour contourner et eviter les forces ennemies.

Moscou est à plus de 40 jours de marche. Mais il est inconcevable d'arriver au Kremilin en autant de temps : Il faudra reposer regulièrement les troupes, s'assurer des lignes de ravitaillement et combattre l'armée russe.

Il apparait donc indispensable de battre les russes au plus vite avant qu'ils ne s'échappent dans les teppes ukrainiennes où nous aurons beaucoup de mal à les chasser.
L'armée russe telle qu'elle nous apparait en ce debut de campagne :
2 Corps Principaux :

Le 1er au nord en Livobnie, bloquunt la route de St Petersbourg, composée d'au moins 3 divisions et d'une nompbreuse artillerie
Le 2nd au sud, la Seconde Armée Occidentale, commandée par Bagration accompagnée d'un Corps d'Infanterie.

Entre les 2, plusieurs unités dispersées....

L'armée russe semble non préparée à une bataille aussi tôt dans la campagne, la rendant vulnérable à notre offensive, mais aussi beaucoup plus difficile à fixer et à détruire.

Derrière, c'est l'inconnu ( comme d'habitude, je n ai pas joué le scenario en solo cotre lIA avant cette partie..)


Si donc comme nous le craignons, les russes esquivent le combat et entame une retraite vers l'intérieur des terres, il sera nécessaire de les pourchasser et donc d'assurer nos lignes de ravitaillement. Pour cela, il faudra donc capturer les villes et principaux dépots russes :
Les premiers sur notre liste :
Kowno, Vilnius, MINSK, Brest Litovsk, RIGA, Dvinsk

Image

En capturant ces depots, cela mettra aussi à mal, les capacités russes à contr attaquer, les forcant toujours à se replier sur leurs propres lignes de ravitaillement.

Le front Sud est gardé par XXII Corps autrichien de Schwarzenberg.
En face peu de russes, seulement quelques unités de cavalerie.
Schwarzenberg sera chargé de s'emparer de Brest Litovsk, d'empecher les russes de venir jouer les troublions dans l& region, et peut être si il y a possibilité de s'avancer en terrain ennemi pour s'emparer de Kiev, à 30 jours de marche de sa position actuelle.

Nos réserves : Augereau à Varsovie, et dans une moindre mesure les danois d'Ewald seront en charge d'assurer nos lignes arrières, si jamais les russes tentent d'y infiltrer quelques unités lors de notre progression vers l'Est.

L'armée francaise, ou plutot l'armée coalisée...
Sa force : son nombre
Sa faiblesse : son nombre...

En effet, cette armée en campagne va nécessiter beaucoup de ravitaillement pour la maintenir opérationnlle, limitant par la même ses capacités de manoeuvre.
Son nombre encore, car composée de nombreuse nationalité , dont la valeur et la fidélité ne sauront être mises en doute (n'est ce pas messieurs les officiers de liaison ?)
Or, nos possibilités de renforts sont essentiellement francais : tres peu de 'volontaires' coalisés pour venir recompléter les pertes lors de la campagne....

Image



La Campagne de Russie peut donc désormais débuter....

Image

(re : pour la ville objectif de Donegal en Angleterre, ca va etre un peu difficile à atteindre :gne: )
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
griffon
Empereur Intergalactique
Messages : 34411
Enregistré le : mer. août 18, 2004 5:26 pm
Localisation : Brest

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par griffon » sam. févr. 02, 2008 11:48 am

hum !

j'ai oui dire que la comtesse Von Aassen réfugiée à la cour de St Petersbourg

"fricoterait" avec Lord Jag ;

je suis sur que grace à nos souvenirs communs

elle accepterait d'ouvrir un contact discret avec le milord !
SOL INVICTVS

Au printemps, je vais quelquefois m'asseoir à la lisière d'un champ fleuri.
Lorsqu'une belle jeune fille m'apporte une coupe de vin , je ne pense guère à mon salut.
Si j'avais cette préoccupation, je vaudrais moins qu'un chien


Avatar du membre
Bartimeus
Floodeur invétéré
Floodeur invétéré
Messages : 3678
Enregistré le : jeu. mars 08, 2007 7:15 pm
Meilleur jeu 2008 : EU In Nomine
Localisation : Eich bin ein Toulonais !

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Bartimeus » sam. févr. 02, 2008 12:29 pm

Tu joue en solo ou contre une perssone ?
Sache que l'armée saxonne fort de ces 13.000 hommes a hate de se battre contre les russes et d'aller manger au kremlin !
"Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées
La valeur n'attend point le nombre des années "
Le Cid
Rejoignez l'aventure DF : viewtopic.php?f=45&t=7169&start=45 ^^

Avatar du membre
Elvis
Spiritus Rector
Messages : 9822
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Elvis » dim. févr. 03, 2008 4:56 pm

griffon a écrit :hum !

j'ai oui dire que la comtesse Von Aassen réfugiée à la cour de St Petersbourg

"fricoterait" avec Lord Jag ;

je suis sur que grace à nos souvenirs communs

elle accepterait d'ouvrir un contact discret avec le milord !

Croyez vous que nous soyons ignorants des tractations 'non officielles' qui ont lieu à St Petersbourg...

Nous qui avons offert la paix et la stabilité en Europe, il existe encore des éléments pertubateurs, prêts à souffler sur les braises de la guerre...

'RE : Je ne connais pas les events du scenario, et pas trop au fait non plus des 'renversements d'alliances' qui ont eu lieu historiquement, mais si c'est le cas ça risque d'être sport.
De toute façon, les armées 'alliées' douteuses seront toujours accompagnées et supervisées par des Corps francais...'
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
Elvis
Spiritus Rector
Messages : 9822
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Elvis » dim. févr. 03, 2008 6:44 pm

16 Juin 1812

Declaration impériale aux bulletins des Armées :

" Soldats !
La seconde guerre de Pologne est commencée. La première s'est terminée à Friedland et à Tilsitt … La seconde sera glorieuse aux armes françaises comme la première, mais la paix que nous concluerons porte avec elle sa garantie : elle mettra un terme à la funeste influence que la Russie exerce depuis cinquante ans sur les affaires de l'Europe ".


1er Ordres : Franchissement du Niemen :

Image

Mc Donald et Victor franchissent le Niemen le long des cotes de la Mer Baltique pour entrer dans la forteresse prussienne de Memel

La Grande Armée franchira le Niemen à hauteur de Kowno pour s'emparer de la ville et poursuivre sa marche jusque Vilnius.
Un peu plus au Sud Poniatowski, Beauharnais, Grouchy, Gouvion St Cyr, Jerome, Maubourg et Reynier protegerons notre flanc droit, avancant en territoire ennemi avec pour objectif premier le fort d'Oleg.

Augereau quittera Varsovie pour la ville polonaise de Liblin afin de se rapprocher de la frontière russe, et ainsi pour réagir plus promptement à d'éventuelles incursions russes

Image

Plus au sud, Schwarzenberg avancera vers Lutsk, petite ville de la frontière qui sert de base de départ aux cavaliers russes.


Egalement, nous allons désormais porter la plus grande attention à nos unités de cavalerie légère qui auront 2 missions :

- Ces précieuses unités seront désormais nos yeux pour déceler plus en avant les dispositions russes.
- Nos cavaliers pourront prendre les villes russes laissés sans défense et ainsi maintenir la pression sur l'ennemi, lui incombant la nécessité de maintenir des unités de garnison afin de ne pas permettre une avancée trop rapide de nos troupes.

Les Hussards badois sont détachés du Corps de Victor pour avancer sur la ville portuaire de Libau

Image

Le 8eme Lanciers polonais avanceront jusque Dvinsk sur la rive orientale de la Dvina, dont le précieux dépot est indispensable à notre future progression

Image

Ils seront accompagnés du 7ème Chasseur qui aura pour mission de s'emparer du fort de la Drissa, protegeant la traversée de la Dvina vers Dvinsk.

Image


Ces unités de cavalerie légère auront donc un rôle cruciale dans cette camapagne. Cependant, il sera important de les protéger en évitant des combats inutiles et hasardeux, car leurs valeurs de combat sont plus que minimes...
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
Elvis
Spiritus Rector
Messages : 9822
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Elvis » dim. févr. 03, 2008 8:09 pm

22 JUIN 1812

Image

Nos troupes avancent donc en Russie, mais force est d'avouer que l'hostilité des populations civiles provoquent des diifcultés...

Image
(pour info, on joue avec attrition historique, donc les pertes risquent dêtre assez considérables au fur et mesure de la campagne)


Premieres contraintes :
Bien que nous soyons en été, la météo n'est pas de notre côté : De fortes précipitations durant la semaine ont transformé les routes en champs de boue et ralenti notre progression :

Nous n'avons pas pu atteindre Vilnius et seul la ville de Kowno a été capturée par la grande armée, qui continue donc sa progression.
Les Unités de la Garde restent cependant en retrait à Krowno. Pas question de risquer ces précieuses unités dans des combats d'escarmouche.

Image

un peu plus au nord, nos cavaliers légers ont pris le fort de Drissa, que nous quittons aussitot, avant qu'il ne deviennt un piège pour nos chasseurs. Les polonais du 8eme Lanciers ont eux repéré plusieurs unités russes en défense à Dvinsk, dont le Corps de Baggovut. Imossibilité donc de prendre la ville et son dépot par un coup de main, aussi ordre est donné de marcher plus à l'Est encore pour reconnaitre la ville de Polotsk.
Voir nos unités aussi profondement aventurées en Russie va sans doute faire reflechir lEtat Major ennemi...

Image

Notre Flanc Droit nous donne bien meilleure satisfaction. Bien que les Saxons de Reynier soient restés sur leurs positions de départ, le reste de nos troupes ont atteint leur objectif, le Fort d'Oleg et également établi le contact avec des unités de l'armée russe et leur ont infliger de lourdes pertes, en particulier à leur cavalerie.

Image

Les unités russes battent en retraite et le fort est conquis.
Avant de progresser plus en avant, nous allons attendre les saxons de Reynier, et surtout que Napoleon s'empare de Vilnius pour que nos armées marchent de concert.
Malheureusement cela donnera une semaine de répit aux russes pour mieux s'organiser....


Dans les pays baltes, l'armée russe a disparu, certainement vers le Nord , vers Riga.
McDonald et Victor quitte donc Memel pour y poursuivre les russes

Image


Au Sud, les cosaques russes ont traversé la frontière pour entrer en Autriche.
Ce sont de faibles unités et donc ne présentent pas de danger immédiat.
Schwarzenberg poursuit donc sa route vers Lutsk, laissé sans défense.

Image

Heureusement Augereau approche de la zone, et la Division napolitaine du Général Digeon est détachée pour défendre la région

Image



Nouvelle intéressante : Les Etats Unis ont déclaré la guerre au Royaume Uni...

Image

Preuve que nous ne sommes pas les seules malheureuses et innocentes victimes de l'impérialisme britannique, et que notre combat pour la Liberté et la Justice enregistre de nouveaux amis...
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
Elvis
Spiritus Rector
Messages : 9822
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Elvis » mar. févr. 05, 2008 12:50 am

1er JUILLET 1812

Le soleil brille à nouveau, et nos armées peuvent reprendre leur progression.

Victor et McDonald ont quitté Memel pour remonter le long de la cote baltique.
Nos éclaireurs badois ont repéré un regiment russe en garnison au fort Peter qui protege la traversée de l'estuaire de la Dvina avant d'atteindre Riga

Image




Au Centre la Grande Armée poursuit sa route vers Vilnius dans laquelle s'est réfugiée le Corps du général Uvarov

Image

Notre marche rencontre des régiments de dragons laissés en arrière garde, mais les cavaliers russes sont facilement balayés. Le combat en forêt dans la boue ne les ayant pas avantagés.

Image

Pendant ce temps, sur notre flanc droit, les saxons et bavarois avanceront un peu plus en avant.

Du coté de Dvinsk, nous repliosn nos unités de cavalerie légère : loin de leur base de ravitaillement, ils ne feront pas le poids face à l apparition de nouvelles unités russes venues tenter de les intercepter.

Image




Au Sud, Augereau de rapproche de la forteresse de Brest Litovsk, tandis que les autrichiens de Schwarzenberg s'emparent de Lutsk, non sans avoir au préalable éliminé 3 unités de Cosaque du Don.

Image

Image
Modifié en dernier par Elvis le mar. févr. 05, 2008 11:53 am, modifié 1 fois.
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
Elvis
Spiritus Rector
Messages : 9822
Enregistré le : ven. sept. 03, 2004 4:20 pm
Localisation : Secret Defense

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par Elvis » mar. févr. 05, 2008 11:38 am

8 JUILLET 1812

Au Nord, McDonald et Victor arrivent en vue de Riga.
Mais l'opposition est plus importante que prévue : 1Corps d'armée russe campe autour de la ville, le Corps du général Essen avec 3 division, et à l'interieur de la ville, un autre Corps d'armée, celui dugénéral Witgenstein est en garnison.
De plus, Victor et McDonald sont loin de leur bases de raviatillement...
Poursuivre les opérations dans cette région serait bien trop hasardeux.
Nous devons donc faire demi tour et nous assurer de nos lignes de ravitaillement au préalable en prenant controle de la route qui mene de Memel vers Riga.

Image



Au centre, Napoleon s'emparesans perte de Vilnius, y détruisant la garnison russe qui avait décidé de résister.

Image

La ville est conquise, ainsi que son dépot dont 105 chariots et 52 caisses de munitions...

Le prochain objectif est maintenant Minsk : Toutes nos unités font désormais marche pour se rapporcher de la ville, à l'Ouest et au Sud Ouest afin d'attaquer de concert si jamais , ce qui reste probable, les Russes décident d'y livrer une bataille retardatrice.
En face, seules quelques unités de cavalerie ennemies sont repérées :Non pas qu'elles soient dangereuses, mais elles reportent sans aucun doutes tous nos fait et gestes à l'Etat Major russe.

Image

Malheureusement les premiers problemes de logistique se font déjà sentir, et de nombreux Corps ne sont pas à leur maximum de stock en ravitaillement...



Au Sud, Augerau s'empare de la forteresse de Brest Litovsk et de son important dépot.

Image

Là, ce sont 674 chariots et 348 caisses de muntions qui sont pris à l'ennemi.
Mais il faudra là encore établir des lignes de raviatillement sécurisées entre ce dépot et nos premières lignes.

Les autrichiens de Schwarzenberg poursuivent leurs opérations de securisation de la frontière, et laissant la divison du Général Von Bianchi en garnison à Lutsk, ils partent pour le Sud, en direction de la ville russe de Dubno

Image
The King Rocks Da Place !!

"-À mon avis, dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant, c'est tout ce qui se passe avant. Il faudrait toucher sa prime d'engagement et défiler tout de suite. Avant que ça se gâte…"
(Michel Audiard, Un Taxi pour Tobrouk)

Avatar du membre
griffon
Empereur Intergalactique
Messages : 34411
Enregistré le : mer. août 18, 2004 5:26 pm
Localisation : Brest

Re: Mémoires de Guerre du Marechal Elvis - 1812

Message par griffon » mar. févr. 05, 2008 7:24 pm

je suis un peu inquiet !

tu temporise et traîne de trop

ta seule chance c'est de foncer "bille en tète"

sans t'occuper du reste ! :sad:
SOL INVICTVS

Au printemps, je vais quelquefois m'asseoir à la lisière d'un champ fleuri.
Lorsqu'une belle jeune fille m'apporte une coupe de vin , je ne pense guère à mon salut.
Si j'avais cette préoccupation, je vaudrais moins qu'un chien


Répondre

Retourner vers « AARs divers »