Preview Star Trek: Alien Domain

Vieilles croûtes ou Europa VIII, on prend tout !
Avatar du membre
von Aasen
Margrave de Brandebourg
Messages : 15618
Enregistré le : mar. août 17, 2004 8:29 pm
Localisation : Berlin

Preview Star Trek: Alien Domain

Message par von Aasen » ven. juil. 03, 2015 8:54 pm

Preview Star Trek: Alien Domain
Publié sur La gazette du wargamer
Image
Les jeux sous licence Star Trek se font rares. Avec Star Trek : Alien Domain, un nouveau jeu par navigateur se propose de vous replonger dans cet univers légendaire. La trame du scénario est vite posée : vous vous retrouvez transposés dans l’espace fluide évoqué dans Star Trek : Voyager et essayez d’y survivre. L’espèce 8472 vous y a amenée sans vous demander votre avis. Choisissez votre camp (klingon ou fédération), et commencez donc à rameuter les rescapés, explorer le secteur et développer une base de départ.
Image
Le gameplay est relativement classique pour un jeu de ce type. Vous disposez d’une base de départ relativement limitée, prête à être améliorée par vos soins pour passer du statut de ridicule colonie à celui d’un quartier général digne de ce nom. Les améliorations coûtent des ressources et du temps. Le temps est réel, le jeu continuera donc indépendamment de votre présence, ce qui laisse des occasions de se faire attaquer.
Image
Le raid n’est pas vraiment accompagné d’une pluie d’effets spéciaux
Image
Pas touche à ma base !
Le deuxième élément de gameplay sera votre flotte. Vous pourrez y définir les vaisseaux à utiliser, les armes de ceux-ci, ainsi que les officiers en fonction de commandement, dotés de capacités spéciales. La flotte sera l’élément qui fera avancer le scénario. Au fur et à mesure de vos découvertes, l’histoire se fera plus claire et les batailles ne manqueront pas.
Image
Les batailles, parlons-en. Elles devront surtout être préparées. Une fois la flotte lancée sur l’ennemi, il n’y a aura que quelques secondes pour activer des capacités spéciales. En ce sens, elles sont plutôt décevantes. À peine le temps de regarder les vaisseaux se faire face, les voilà déjà qui explosent. Les possibilités tactiques croissent avec le niveau d’expérience, mais se concentrent essentiellement sur l’utilisation des dites capacités spéciales. Dommage !
Image
Les combats vont vite. Trop vite.
Le jeu propose des défis à plusieurs niveaux. Vous pourrez longer le scénario principal (obligatoire au début, moins pour la suite), vous concentrer sur des évènements particuliers (des « boss » qui apparaissent à intervalles réguliers et varient selon l’envie des développeurs), ou encore vous adonner au traditionnel raid de la faction adverse. Ce dernier ressemble beaucoup à un dinosaure du genre, Travian, avec cependant quelques protections intégrées pour éviter l’éradication pure et simple en une nuit. Plutôt que de piller les colonies adverses, vous pouvez aussi attaquer leur flotte. Gloire et honneur (et ressources) attendent ceux qui affaibliront la faction adverse.
Image
Penchons-nous sur l’interface. De manière générale correcte même si médiocrement intuitive, il reste des imperfections que l’on peut espérer voir éliminées d’ici la sortie. Les nombreuses fenêtres se superposent lorsque l’on cherche une option particulière, elles ne se ferment pas d’elles-mêmes alors qu’il est parfaitement inutile de combiner la vue de plusieurs fenêtres. L’interface de bataille a été évoquée (spartiate !), la carte est passable, englobant trois niveaux d’orientation (système, secteur, ensemble du serveur). Il manque en général quelques infobulles pour informer rapidement et efficacement le joueur. Les graphismes en général sont, comparés à la concurrence, excellents.
Image
Comme tout bon jeu par navigateur, Star Trek : Alien Domain est chronophage. Une multitude de perfides mécanismes ont pour but de vous maintenir devant l’écran. Vous voulez accélérer une construction ? Les dernières 5 minutes de construction peuvent être passées – à condition de cliquer sur le bouton une fois ces minutes entamées. En restant en ligne plusieurs heures de suite (jusqu’à cinq !), vous obtiendrez des bonus. Il faudra juste – vous l’aurez deviné – confirmer de temps en temps que vous êtes bien là en cliquant sur le bouton approprié. Le bonus en se connectant chaque jour, désormais un classique, est poussé à l’extrême. Il y a un bonus automatique, un bonus à activer manuellement (avec un bonus supplémentaires si vous avez un compte « VIP »), des bonus en accomplissant des missions simples chaque jour (à activer manuellement), et la possibilité limitée de s’entraîner sur des missions d’élite sera renouvelée toutes les 24h. Si cela ne suffit pas à vous motiver pour votre connexion quotidienne, veuillez consulter votre médecin.
Image
Juste une petite demi-heure avant la prochaine récompense. D’ailleurs après celle-ci, une autre vous attend pour une petite heure d’attente seulement. Et ainsi de suite …
Difficile à ce stade de développement de déterminer le niveau de la balance entre « free to play » agréable et « pay to win » poussif. L’accès au jeu est gratuit. Les prix actuels pour des bonus payants divers et variés sont assez prohibitifs. De fait, le système de payement vous propose des paquets coûtant jusqu’à 300 $. En théorie, investir suffisamment d’argent devrait vous permettre de vous hisser à la tête d’un serveur sans problèmes. Reste à savoir qui voudra dépenser autant !
Image
S’il vous manque quoi que ce soit, n’hésitez pas à demander au quartier général. Le prix ? L’équivalent de 1$. Les avantages acquis pour cette somme ne sont pas folichons.
Au final, Star Trek : Alien Domain se trouve être un jeu fort agréable, malgré quelques faiblesses et un point d’interrogation sur l’aspect « pay to win ». Le développement n’étant pas terminé, on peut espérer une meilleure interface et une révision à la baisse des bonus payants. L’effet « poulpe » occasionné par une gestion optimale de toutes les colonies, plutôt chronophage, est une caractéristique du genre. Évitez donc de toucher à ce jeu si vous craignez ces conséquences.
Image
Pour ceux qui voudraient me rejoindre: serveur 37! http://startrek.gamesamba.com/
Le jeu est en beta ouverte.

Retourner vers « Vos tests.... »