Ex-topic Benzo : La critique de Chourave !

Répondre
Message
Auteur
Massassa
Seigneur du Spam
Seigneur du Spam
Messages : 466
Enregistré le : mar. août 17, 2004 7:48 pm
Localisation : Londres

Ex-topic Benzo : La critique de Chourave !

#1 Message par Massassa » mer. sept. 08, 2004 7:58 pm

Capitalism 2 - la critique de Chourave

Par Chourave - 10/01/02

La renommée de Capitalism n'est plus à faire. Considérée depuis plusieurs années comme la meilleure simulation économique sur PC, la suite de ce jeu se devait de relever le défi de l'excellence... La pari est-il gagné? Joue-t-on avec autant -si ce n'est plus- de plaisir à Capitalism 2? J'espère que cette critique du jeu permettra de répondre à toutes ces interrogations.


********

Principe du jeu:

Vous êtes Président et Directeur général de votre PME ...Réussirez-vous à concurrencer les plus grands, à faire de votre société le paradis du profit et à faire partie du top 100 des personnalités les plus riches du monde au côté de Bilou ?


L'univers de Capitalism 2:

Doté, à l'instar de son illustre prédécesseur, de nombreuses options de configuration, Capitalism 2 permet de paramétrer tous les niveaux d'une partie, du nombre de joueurs, aux conditions de victoire en passant par l'agressivité des adversaires et le capital de départ. La palette de possibilités est très vaste ce qui laisse libre court à l'imagination de chacun. Souhaitez-vous débuter riche ou pauvre, bénéficier d'un jeu plus ou moins complexe, disposer de plusieurs zones urbaines, jouer au trader et investir dans le capital-risque?...Tout est ouvert!...



Autre point important : les graphismes. Sans être excellents, ils ont été nettement améliorés depuis Capitalism (ouf!). Réalisés dans un style Sim City 3000 (3D isométrique), ces graphismes permettent de voir son empire grandir au milieu de villes peuplées de petites voitures et de petits habitants affairés. Chaque région urbaine est ainsi développée par les joueurs en fonction de leurs politiques industrielles et commerciales. La ville devient vivante et évolue au cours du jeu avec la construction de quartiers d'affaires , de zones résidentielles et de zones industrielles et commerciales.



Le jeu simule aussi l'environnement macro-économique (expansion, récession...), ce qui influence le revenu et la confiance de la population et donc vos débouchés potentiels (les produits de base étant moins influencés par ce processus que les produits plus sophistiqués). D'un autre côté la qualité de votre circuit de production et de distribution influence aussi l'environnement macro-économique. Une région urbaine où toutes les entreprises font des pertes aura du mal à se trouver en plein boom économique....

L'interface du jeu a été à l'évidence améliorée. Plus simple et pratique que dans Capitalism, elle reste néanmoins assez difficile à prendre en mains pour un joueur débutant. Mais l'intérêt du jeu fait vite oublier ce petit défaut. Il est aussi un peu compliqué de s'y retrouver dans le foisonnement de tableaux, synthèses, graphiques, bilans et autres comptes de résultats. En effet, Capitalism 2 est une simulation proche de la réalité mais il est tout à fait possible d'y jouer sans faire attention à tous ces paramètres. D'ailleurs, même pour un amateur éclairé de finance d'entreprise, les choses ne sont pas toujours simples car la plupart des chiffres sont bien-entendu présentés à la mode américaine ce qui n'aide pas à leur compréhension.



L'IA quant à elle, est également bien dosée et réactive; il n'est pas facile de gagner à Capitalism 2. Elle ne lâche pas facilement un marché et organise son développement avec une certaine intelligence.



Créer son empire industriel:

La première chose que l'on constate dans le jeu est le nombre impressionnant de produits et de matières que l'on peut exploiter, extraire, produire, cultiver ou fabriquer. Ces produits (plus de 120) sont classés en: matières premières (bois, pétrole, argent, silice....), produits agricoles (fraises, blé, coton, porcs....), produits semi-finis (textile, CPU, plastique, farine....) et en produits finis consommables (automobiles, poupées, lits, boeuf congelé....). Chacun de ces produits peut être vendu tout en sachant qu'un produit fini se vendra plus cher qu'une matière première. Chaque produit bénéficie de conditions de marché plus ou moins favorables .On a toujours besoin de pain mais moins d'un lecteur DVD...Pourtant le lecteur se vend à un prix plus élevé en période d'expansion économique. Elément non négligeable, l'interface du jeu vous propose un guide très bien fait pour vous retrouver dans les méandres de la production industrielle et agricole. Ainsi vous savez à tout moment ce qu'il vous faut pour fabriquer des chaussettes, des oeufs, des pilules pour les maux de têtes, des télés.....

Connaître tous les produits compris dans le jeu est une bonne chose mais c'est encore mieux de savoir les produire. Vous disposez pour cela de la possibilité de construire des mines , des fermes et des usines de différentes tailles (ce qui influence leur production mais aussi leur coût de maintenance). A vous ensuite de les arranger comme vous le souhaitez car chaque industrie dispose de 9 modules qui dépendent du type d'industrie et qui représentent en quelque sorte un département de l'usine (achat, vente, pub, fabrication, double fabrication, labellisation, élevage, plantations...). Vous pouvez créer des modèles d'usines tout faits et les ranger dans une bibliothèque pour une future utilisation, ce qui est très pratique.



Prenons un exemple: Je désire produire un beau Sofa. Pour cela le guide du fabricant industriel m'indique que j'ai besoin de coton, de bois et de cuir. Il va donc falloir que je fasse venir ces matières premières à l'usine (ou les faire sur place) pour pouvoir commencer la fabrication. Puis il faut que je positionne mes modules en vue de la fabrication et de la vente comme on le voit sur l'image ci-dessous.



Une fois fabriqué, il ne vous reste plus qu'à vendre le produit (à des concurrents ou à l'un de vos magasins de distribution). Vous fixez donc le prix "sortie d'usine" de votre produit tout en sachant que ce produit vous à coûté un certain prix à fabriquer (prix des matières premières ou semi-finies, frais de transports...). A vous de trouver la combinaison la plus profitable.



Créer son empire de distribution:

Vous pouvez vous contenter de devenir le patron du plus grand empire industriel mais l'appel de la distribution est souvent très fort. Quoi de plus naturel que de souhaiter vendre ses propres produits au grand public. Seuls les produits finis peuvent être vendus par la grande distribution. Ces produits finis sont classés en groupe (bijoux, jouets, nourriture, pharmacie....) et à chaque groupe correspond un ou plusieurs types de magasins de distribution (grands magasins, hyper, super, bijouterie....). Chaque magasin est donc plus ou moins spécialisé et diffère sur le coût de maintenance....C'est à vous de choisir.



Pour l'agencement interne du magasin vous disposez comme pour les unités de fabrication industrielle de 9 modules au choix.

A ce niveau, un type de module devient particulièrement important: celui de la pub. En effet, dans Capitalism 2 chaque produit peut faire l'objet d'une campagne de pub. D'ailleurs, au début d'une partie, vous devez choisir (suivant vos objectifs) quel type de publicité votre département marketing devra privilégier pour votre entreprise (pub globale, par branches ou par produits). Puis vous orchestrerez les campagnes au niveau des magasins ou des usines en choisissant un média pour vos campagnes : télé, radio ou journaux (il ne sont pas au même prix mais n'ont pas tous la même audience et donc le même impact). Suivant le type de produits vos campagnes de pub ont plus ou moins d'influence mais elles sont importantes pour la fidélisation des consommateurs sur les produits à haute valeur ajoutée.
A noter également que vous pouvez donner votre propre label à un produit que vous avez acheté à l'extérieur.

Un autre facteur qui influence les ventes de votre magasin est sa place dans la zone urbaine car certaines zones sont plus prospères que d'autres; un bon emplacement est donc indispensable.



Développer son empire:

Nous avons déjà vu que la pub tient un grand rôle dans Capitalism 2. Le stade ultime de la bataille publicitaire est de se rendre maître des médias de la ville . Le coût de cette opération est extrêmement élevé mais ensuite vous pourrez influencer l'impact de ce média dans la ville et le coût des pubs.

Développer son empire c'est aussi veiller à la qualité de ces produits. Chaque produit voit sa qualité déterminée par des facteurs différents. Par exemple une production de citrons sera de haute qualité si votre processus agricole est bon. Par contre la qualité du sofa dépend de la qualité de fabrication à partir de matières et de produits qui doivent être eux-mêmes de bonne qualité.
La qualité de fabrication est déterminée par votre degré de technologie dans ce domaine particulier. C'est pourquoi vous devez avoir un haut degré technologique dans les produits que vous fabriquez, ce qui ce fait par l'intermédiaire de centres de recherche et développement. Ces centres sont coûteux à entretenir mais ils deviennent de plus en plus indispensable en fonction de l'accroissement de la couverture industrielle et commerciale de votre société. Ils permettent en plus de rechercher de nouveaux produits si vous commencez le jeu en 1990 (lecteur DVD, téléphone portable....). Plus le jeu avance plus la recherche technologique devient essentielle pour éviter de vous faire dépasser par vos concurrents.



Vous pouvez également choisir d'investir dans l'immobilier (c'est une nouveauté par rapport au premier Capitalism). Les bureaux peuvent rapporter plus de 100 000 $ par mois mais il sont sensibles aux fluctuations économiques. Les résidences y sont moins sensibles mais elles rapportent moins. De plus, l'investissement sur ce marché est lourd au départ et certainement pas à la portée d'une petite entreprise. Mais pour une société bien établie et riche, cet investissement est intéressant et permet de placer rapidement son cash.

Un bon moyen de développer son empire est également de créer un siège social. Celui-ci ne peut pas être créé en tout début de partie car il coûte trop cher. Mais une fois construit il vous offre de multiples possibilités. Chaque département du siège vous permet d'accomplir un certain nombre d'actions. Vous pouvez recruter des directeurs compétents pour renforcer votre action (directeur commercial) ou pour vous libérer des tâches subalternes (directeur technique et directeur de la recherche et développement). Les différents départements peuvent vous aider à faire de la formation pour le personnel (ressources humaines), à fixer vos dividendes (finances), à fixer votre salaire, à faire des campagnes auprès des investisseurs pour vendre vos actions, à améliorer votre réputation globale.

Enfin, vous pouvez choisir de développer votre empire par le biais des marchés financiers. Vous pouvez emprunter de l'argent et jouer à la bourse en temps réel. Toutes les sociétés y sont cotées et vous pouvez y émettre de nouvelles actions de votre propre entreprise. Vous pouvez également acheter des actions des concurrents dans un but stratégique ou de profits. Mais méfiez -vous les gains sont rapides tout comme les pertes et une société qui devient de moins en moins profitable voit rapidement son cours de bourse chuter. Une autre société peut alors prendre son contrôle ou pire, elle peut être tout simplement rachetée et absorbée (avec ses trésors financiers, industriels, commerciaux et technologiques!... Game over!!).






*******

Capitalism 2 relève donc avec succès le défi de l'excellence. Rendu plus jouable mais plus complexe que son prédécesseur, le jeu ravira les férus de simulation économique. Les autres pourront y trouver un certain plaisir, notamment en multijoueurs, ou le jeu offre des potentialités alléchantes. La course aux milliards est donc lancée.....
Vive Capitalism 2!


Chourave


Dernière minute le 15/02:

Bon , face à la politique commerciale ignoble d'Ubi Soft en France, je me ferai plus réservé sur ma critiK du jeu. Finalement, je suis plus mitigé et il vous faudra prendre plusieurs éléments en compte avant d'acheter le jeu:

- Le jeu n'est pas traduit, ce Ki ne le rend pas facile à comprendre pour Kelk'un Ki n'est pas à l'aise en Anglais et Ki n'a jamais joué à Capitalism.
- Seul le manuel est traduit et il n'est pas extraordinaire.
- Le jeu, non traduit, est vendu deux fois plus cher en France qu'aux Etat-Unis(plus de 300 Frs contre moins de 150 Frs).
- Ubi Merde n'indiK même pas Ke le jeu est sorti sur la page d'accueil de son site français (contrairement à son site américain)

Ces éléments feront Ke le jeu sera ss doute peu vendu en France....donc peu de potentialités en multi pour des fans à l'Anglais délicat.

En conclusion, on peut dire Ke le jeu mérite 4 1/2 étoiles sur 5 techniKement, mais la politique commerciale d'Ubi Merde en France fait ke le jeu ne mérite globalement Ke 2 1/2 étoiles....

J'en suis le premier désolé...snif....Kelle déception!!

Chourave

Massassa
Seigneur du Spam
Seigneur du Spam
Messages : 466
Enregistré le : mar. août 17, 2004 7:48 pm
Localisation : Londres

#2 Message par Massassa » mer. sept. 08, 2004 7:59 pm

Il y avait des images sur ce test.....bazardées lors de la disparition de l'ancien forum.

Si quelqu'un se sent en forme pour faire des screenshots....ba, j'en ferai peut-être un jour si je m'y remets :D .

Avatar du membre
el_slapper
l'oeil de Stockholm
Messages : 1714
Enregistré le : jeu. sept. 02, 2004 12:41 pm
Meilleur jeu 2008 : ma fille.
Meilleur jeu 2009 : Toujours ma fille.
Localisation : argh, je suis localisé!
Contact :

#3 Message par el_slapper » jeu. sept. 09, 2004 10:40 am

Faudra que j'arrive à le faire marcher. J'en avait bavé sur mon ancien dur, mais celui-ci a trépassé. Et j'ai oublié la manip, donc je ne pratique plus :(
Vous m'avez pas vu, hein.....D'ailleurs je n'ai rien vu, je n'existe même pas, je ne connais pas ce monsieur slapper

Massassa
Seigneur du Spam
Seigneur du Spam
Messages : 466
Enregistré le : mar. août 17, 2004 7:48 pm
Localisation : Londres

#4 Message par Massassa » jeu. sept. 09, 2004 12:54 pm

Tu n'arrives pas à le faire marcher ?


Tu tournes sur quel système ? xp, millenium, 98...?

Avatar du membre
el_slapper
l'oeil de Stockholm
Messages : 1714
Enregistré le : jeu. sept. 02, 2004 12:41 pm
Meilleur jeu 2008 : ma fille.
Meilleur jeu 2009 : Toujours ma fille.
Localisation : argh, je suis localisé!
Contact :

#5 Message par el_slapper » jeu. sept. 09, 2004 1:43 pm

98. Enfin, ça fait des mois que j'éssaie plus, mon dur a du lâcher en Novembre..... Pas sur donc des circonstances exactes. Et puis je ne vais pas me lancer dans 3 heures de règlages pour un jeu auquel je ne jouerai pas avant plusieurs mois(fin de la béta HoI2)!!!!!

Dommage, c'est un bon jeu... même si le progrès depuis le 1 est plus cosmétique que fondamental. Cool quand même : les différents magasins et leurs spécialités variées.
Vous m'avez pas vu, hein.....D'ailleurs je n'ai rien vu, je n'existe même pas, je ne connais pas ce monsieur slapper

Avatar du membre
Leaz
Empereur intergalactique
Messages : 8222
Enregistré le : mer. août 18, 2004 11:51 am
Meilleur jeu 2008 : EUIII
Meilleur jeu 2009 : Company of Heroes 1
Meilleur jeu 2010 : Dawn of war 2
Meilleur jeu 2011 : Civilization V
Localisation : Tu veux pas une puce GPS pour me suivre non plus ?

Re: Ex-topic Benzo : La critique de Chourave !

#6 Message par Leaz » jeu. oct. 08, 2015 10:54 am

:shock: :shock: :shock:
La Vérité sur les crimes de Staline..

"La table est l'autel des Français. L'élément sacré de Noël en France, c'est la gastronomie et pas la religion. "

Avatar du membre
von Aasen
Margrave de Brandebourg
Messages : 15458
Enregistré le : mar. août 17, 2004 8:29 pm
Localisation : Berlin

Re: Ex-topic Benzo : La critique de Chourave !

#7 Message par von Aasen » jeu. oct. 08, 2015 11:25 am

Je mise sur du spam, mais j'attendrai de voir pour la forme. En général ce genre d'inscrits revient 2-3 jours après post pour éditer le dit post et y mettre de la pub.

Avatar du membre
Locke
Gros Ping
Messages : 3307
Enregistré le : sam. mai 24, 2008 4:34 pm
Meilleur jeu 2008 : Romance of Three Kingdoms XI
Meilleur jeu 2009 : Europa Universalis: Rome
Meilleur jeu 2010 : Mount and Blade Warband
Meilleur jeu 2011 : Distant Worlds
Localisation : Lyon

Re: Ex-topic Benzo : La critique de Chourave !

#8 Message par Locke » jeu. oct. 08, 2015 1:11 pm

von Aasen a écrit :Je mise sur du spam, mais j'attendrai de voir pour la forme. En général ce genre d'inscrits revient 2-3 jours après post pour éditer le dit post et y mettre de la pub.
Subtil quand on change la couleur du texte... :chicos:
La pitié du bourreau consiste à frapper d'un coup sûr - Ernst Jünger
Il y a peu de guerres entre le bien et le mal, la plupart d'entre elles sont entre un bien et un autre bien - Yang Wen-li
Le problème des citations sur Internet, c'est qu'il est très difficile de savoir si elles sont authentiques - Abraham Lincoln

Avatar du membre
von Aasen
Margrave de Brandebourg
Messages : 15458
Enregistré le : mar. août 17, 2004 8:29 pm
Localisation : Berlin

Re: Ex-topic Benzo : La critique de Chourave !

#9 Message par von Aasen » jeu. oct. 08, 2015 1:13 pm

Bien vu :mrgreen:

Un utilisateur de moins :o: J'ai édité ton post aussi pour éviter toute référence à la pub.

Avatar du membre
el_slapper
l'oeil de Stockholm
Messages : 1714
Enregistré le : jeu. sept. 02, 2004 12:41 pm
Meilleur jeu 2008 : ma fille.
Meilleur jeu 2009 : Toujours ma fille.
Localisation : argh, je suis localisé!
Contact :

Re: Ex-topic Benzo : La critique de Chourave !

#10 Message par el_slapper » lun. oct. 12, 2015 11:19 am

J'ai cru halluciner quand je me suis vu poster que je tournais en 98. Puis j'ai vu la date de mon post. p****, plus de 11 ans que je traine mes guêtres dans le coin???

Merci aux modos d'avoir nettoyé le necroposting. ces spammeurs sont une plaie.
Vous m'avez pas vu, hein.....D'ailleurs je n'ai rien vu, je n'existe même pas, je ne connais pas ce monsieur slapper

Répondre

Retourner vers « Capitalism 2 »