Une partie byzantine typique

Message
Auteur
necroproject
Foudre de Guerre
Foudre de Guerre
Messages : 1686
Enregistré le : mar. sept. 25, 2007 11:28 am

Re: Une partie byzantine typique

#31 Message par necroproject » mar. sept. 29, 2009 1:41 pm

Bon, ca va être chaud...but : aucune province méditerranéenne étrangère.

On va passer en mode ultra bourrin : augmentation de 50% des effectifs, renouvellement de la flotte, inflation exponentielle...

Avatar du membre
Leaz
Empereur intergalactique
Messages : 8202
Enregistré le : mer. août 18, 2004 11:51 am
Meilleur jeu 2008 : EUIII
Meilleur jeu 2009 : Company of Heroes 1
Meilleur jeu 2010 : Dawn of war 2
Meilleur jeu 2011 : Civilization V
Localisation : Tu veux pas une puce GPS pour me suivre non plus ?

Re: Une partie byzantine typique

#32 Message par Leaz » mar. sept. 29, 2009 1:52 pm

Aaah ! En même temps ça sers a ça les fin de partie : faire péter la barraque :o:
La Vérité sur les crimes de Staline..

"La table est l'autel des Français. L'élément sacré de Noël en France, c'est la gastronomie et pas la religion. "

necroproject
Foudre de Guerre
Foudre de Guerre
Messages : 1686
Enregistré le : mar. sept. 25, 2007 11:28 am

Re: Une partie byzantine typique

#33 Message par necroproject » mer. sept. 30, 2009 10:03 am

Un problème se fait jour : le warexaustion.

Je ne le savais pas, mais l'un des facteurs le conditionnant est le niveau de pertes dûes aux batailles.

Or, il va de soi que les pertes dans les guerres contre des nations comme la France sont extrêmement lourdes.

Ex :

- j'attaque la France et l'Autriche.
- Aucun de mes ports n'est bloqué
- Aucune de mes provinces occupées, à peine une de temps en temps assiégée.
- Je ne subis que 2 défaites de tout le conflit et écrase leurs armées
- Pourtant, en un an et demi de conflit, mon War Exaustion passe de 0 à 14 ! révoltes sur toutes les provinces etc. Il faudra au moins 5 à 10 ans pour rétablir la stabilité dans l'Empire.

Le plus étonnant est que les pays que j'affronte, dont les pertes sont infiniment supérieures aux miennes (merci l'armée de 96 000 cuirassiés), voient ce warexaustion monter bien moins rapidement. Ainsi de l'Autriche, écrasée, occupée à hauteur d'un bon tiers de son territoire y compris la capitale, armées détruites (pertes sèches de plus de 80 000 hommes impossibles à recompléter) voit son warexaustion inférieur au miens.

D'où une remarque et une question à l'adresse des membres du forum :
- il semble alors difficile de mener des guerres contre des coalitions, puisque cela implique un taux de perte plus élevé dans nos armées qui auront à affronter 2, 3 ou 4 puissances.
- ma question : l'attrition dûe aux problèmes de ravitaillement, spécialement en territoire ennemie, participe-t-elle de l'augmention du warexaustion ?

Avatar du membre
Leaz
Empereur intergalactique
Messages : 8202
Enregistré le : mer. août 18, 2004 11:51 am
Meilleur jeu 2008 : EUIII
Meilleur jeu 2009 : Company of Heroes 1
Meilleur jeu 2010 : Dawn of war 2
Meilleur jeu 2011 : Civilization V
Localisation : Tu veux pas une puce GPS pour me suivre non plus ?

Re: Une partie byzantine typique

#34 Message par Leaz » mer. sept. 30, 2009 10:25 am

Pour répondre a ta question, oui, puisque que comme tu l'a dis le WE dépend du niveau de pertes.. pertes en bataille ou pertes par attrition c'est la même chose !
La Vérité sur les crimes de Staline..

"La table est l'autel des Français. L'élément sacré de Noël en France, c'est la gastronomie et pas la religion. "

Avatar du membre
Emp_Palpatine
Eco-Citoyen
Eco-Citoyen
Messages : 16509
Enregistré le : sam. août 21, 2004 12:37 pm
Localisation : Le XIXème (Siècle, pas arrondissement)

Re: Une partie byzantine typique

#35 Message par Emp_Palpatine » mer. sept. 30, 2009 10:26 am

L'attrition, c'est de la blague dans EU3. Fini l'hiver Russe, c'est une petite brise rafraîchissante maintenant... :goutte:
Vous pensez tous que César est un con? Vous pensez que le consul et son conseiller sont des cons? Que la police et l'armée sont des cons? Et vous pensez qu'y vous prennent pour des cons? Et vous avez raison, mais eux aussi! Parce que depuis le temps qu'y vous prennent pour des cons, avouez que vous êtes vraiment des cons. Alors puisqu'on est tous des cons et moi le premier, on va pas se battre.

Avatar du membre
Leaz
Empereur intergalactique
Messages : 8202
Enregistré le : mer. août 18, 2004 11:51 am
Meilleur jeu 2008 : EUIII
Meilleur jeu 2009 : Company of Heroes 1
Meilleur jeu 2010 : Dawn of war 2
Meilleur jeu 2011 : Civilization V
Localisation : Tu veux pas une puce GPS pour me suivre non plus ?

Re: Une partie byzantine typique

#36 Message par Leaz » mer. sept. 30, 2009 10:29 am

Ben t'a jamais joué en gpo toi, l'attrition est un facteur fondamental de la guerre dans ce jeu :o:
La Vérité sur les crimes de Staline..

"La table est l'autel des Français. L'élément sacré de Noël en France, c'est la gastronomie et pas la religion. "

necroproject
Foudre de Guerre
Foudre de Guerre
Messages : 1686
Enregistré le : mar. sept. 25, 2007 11:28 am

Re: Une partie byzantine typique

#37 Message par necroproject » mer. sept. 30, 2009 10:48 am

Oui, ce n'est pas un problème de manpower, j'en ai près de 350 000 et sans recours à l'idée nationale de la conscription (je garde cette carte en réserve). C'est uniquement un problème de warexaustion. A 14 ou 16, la guerre devient intenable dans un empire aussi grand : cela se révolte de partout !

Donc, je vais devoir "casser" mes armées en plus petits paquets pour les engager de façon plus économe. Jusqu'ici, j'essayais de les grouper au minimum par groupe de 30 ou 40 000 hommes, + une armée de 96 000 cavaliers chargées du nettoyage, espérant ainsi justement limiter mes pertes sur le champ de bataille, ce qui est exact.
En revanche, si le calcul comprend l'attrition quelle que soit son origine, alors les armées les plus grandes posent un grave problème de warexaustion de par l'inévitable difficulté à les ravitailler en terrain ennemi (et même allié).

Avatar du membre
von Aasen
Margrave de Brandebourg
Messages : 15437
Enregistré le : mar. août 17, 2004 8:29 pm
Localisation : Berlin

Re: Une partie byzantine typique

#38 Message par von Aasen » mer. sept. 30, 2009 2:01 pm

Je te conseillerais de n'utiliser une "grande armée" que très ponctuellement, et de la retirer dès que possible chez toi, séparée en plusieurs groupes. Ton WE énorme est probablement aussi dû à tes sliders (innovation ou sujets libres à fond? Très mauvais.). Les IA sont en général plus rétrogrades et supportent donc mieux le choc. Personnellement en fin de partie j'ai, pour un grand empire, environ 5 groupes de cavalerie (8 000 à 15 000 cavaliers par groupe selon la densité de population de la région à surveiller) pour mater des révoltes, et ils ne font que ça. Un WE au max est à mon avis inévitable au bout d'un certain temps, si on ne sacrifie pas les techs.

necroproject
Foudre de Guerre
Foudre de Guerre
Messages : 1686
Enregistré le : mar. sept. 25, 2007 11:28 am

Re: Une partie byzantine typique

#39 Message par necroproject » mer. sept. 30, 2009 2:13 pm

Je n'ai, heureusement, pas dépassé les limites de mon type de gouvernement en ce qui concerne les sliders, afin de ne souffrir d'aucune pénalité de dissent supplémentaire. Cela étant, mon innovation, ma centralisation et mes libres sujets, sont au maximum de ce qu'il m'est permis de faire sans pénalité et restent donc assez peu propices à l'évacuation du warexaustion.

Bah, je crois qu'effectivement, avec l'arrivée de l'infanterie de masse en 1784, je vais pouvoir reléguer la cavalerie au matage des révoltes, ca devrait mieux équilibrer mes pertes.
La cavalerie en une énorme masse est guidée par l'aspect "quitte ou double" de cette arme : si son nombre permet comme un effet de "saturation", on peut plus facilement qu'avec de l'infanterie complètement détruire une armée ennemie sans contrepartie ou presque. Et avec la vitesse, la poursuite est un vrai régal. Mais je crois qu'effectivement, je vais abandonner tout ca.

Je suis tout de même obligé de faire des armées importantes : celles de la France atteignent les 55 000 hommes (je parle d'une armée, pas de l'ensemble évidemment) et l'autriche aligne en général 2 armées d'environ 45 000 hommes chacune.

L'armée compte environ 350 000 hommes...le maximum admissible sans pénalité.

Une petite découverte pour moi que ce warexaustion dû aux pertes, malgré de très nombreuses parties faites à ce jeu. Preuve que j'ai jusqu'ici été très économe du sang de mes hommes mdr.
En fait, j'avais déjà souffert d'usures similaires dans des guerres contre l'Autriche et l'Espagne coalisées, mais les blocus de mes ports, nombreux, les défaits et l'occupation de certaines provinces me fournissaient alors d'autres explications possible.
Là, aucun doute : 100% de mon usure provient de l'attrition.

Avatar du membre
von Aasen
Margrave de Brandebourg
Messages : 15437
Enregistré le : mar. août 17, 2004 8:29 pm
Localisation : Berlin

Re: Une partie byzantine typique

#40 Message par von Aasen » mer. sept. 30, 2009 2:19 pm

Oh justement je ne parlais pas des sliders qui dépassent les limites imposées par ton type de gouvernement. Les sujets libres tout court, et l'innovation aussi je crois, augmentent le max de War Exhaustion possible. Quand il est à plus de 20, ça devient intenable sans énormes forces de "police" ...

necroproject
Foudre de Guerre
Foudre de Guerre
Messages : 1686
Enregistré le : mar. sept. 25, 2007 11:28 am

Re: Une partie byzantine typique

#41 Message par necroproject » mer. sept. 30, 2009 2:24 pm

Vu la taille de l'empire, rien que d'aller de Kaffa à tanger prend plus d'un mois sauf à prendre le bateau. C'est un simple phénomène de glissement : quand on s'aperçoit que les 60 à 70 000 hommes consacrés à la sécurité sur les arrières ne suffisent plus, qu'il faut commencer à prélever des unités du front pour éviter une catastrophe, que le nombre de révoltes augments de manière linéaire (genre 1 révolte tous les 2 jours, puis 3 révoltes/jour etc), on signe vite la paix même si rien ne nous empêche plus de pousser jusqu'à Calais.
Le problème est très accentué par le temps que met le warexaustion à diminuer. D'où le fait évident qu'il ne faut pas attendre d'en arriver à un niveau généralisé de révolte pour faire cesser les hostilités.

necroproject
Foudre de Guerre
Foudre de Guerre
Messages : 1686
Enregistré le : mar. sept. 25, 2007 11:28 am

Re: Une partie byzantine typique

#42 Message par necroproject » jeu. oct. 01, 2009 8:29 am

redistribution des forces effectuée :

- cavalerie en arrière du front. Seule une petite armée de 55 000 lancier améliorés reste.
- infanterie de masse + batteries volantes forment le gros de l'armée, jamais plus de 40 000 hommes à la fois.

D'où l'abandon d'une stratégie dite "de la bataille décisive" pour des assauts généraux sur l'ensemble du front. Les pertes sont très inférieures et les résultats...
A cela s'ajoute l'usure des armées ennemies au fur et à mesure des guerres, qui peine à reconstituer ses forces.

Seules difficultés et de taille :
- l'importance des colonies exige de pousser l'armée très loin, parfois là où la flotte impériable est supplantée par l'ennemi, plus moderne (galions de guerres contre vaisseaux trois ponts...)
- le "coût" de certaines provinces (66% de points de victoire pour s'emparer de Barcelonne !)

necroproject
Foudre de Guerre
Foudre de Guerre
Messages : 1686
Enregistré le : mar. sept. 25, 2007 11:28 am

Re: Une partie byzantine typique

#43 Message par necroproject » jeu. oct. 01, 2009 12:38 pm

1780-1809 Mare Nostrum

L'empereur décide d'achever la reconquête du bassin méditerranée, ce qui nous met directement en conflit avec :
- la France, encore redoutable
- l'Aragon, peu dangereux mais incommode puisque les 3/4 de ses provinces se situent en Afrique Equatoriale
- la Castille, bien amortie par les précédentes guerres.

Malheureusement, le jeu des alliances nous confronte à quelques noix, molles, mais de vraies noix tout de même :
- l'Autriche, alliée à la France et donc l'armée reste une menace.
- La Pologne, qui débouche sur les Balkans et la Crimée
- L'angleterre, à la flotte importante
- le Portugal, lui aussi bien flotté.

L'empereur décide de s'occuper d'abord de l'adversaire le plus proche, la France. Allié à l'Autriche, c'est un adversaire puissant et redoutable, malgré son boutage hors d'Italie. L'idée, l'objectif de cette guerre, est d'améliorer notre frontière de revers en battant l'Autriche et lui prenant le Steiermark ainsi que Salzbourg, puis de nous retourner contre la France et s'emparer de la côte d'Azur.
Notre fer de lance est l'armée de cuirassiers à cheval, forte de 96 000 cavaliers. Sa mission sera de balayer très en avant du front les armées ennemies, à charge ensuite à l'infanterie d'occuper le terrain.

La guerre qui s'ensuivra restera dans les annales comme la grande boucherie de 1783. En un an, plus de 300 000 de nos sujets, parmi lesquels la fine fleur de la noblesse, périra, non pas tant sous les coups de l'ennemi que du fait de l'attrition que le rassemblement de telles masses devait immanquablement provoquer.
Les victoires n'y firent rien : devant un tel carnage, la population se révolta en masse alors même que nos armées campaient au pied de pyrrénées, sous les murailles de Lyon et sous les contreforts des monts de Bohême
Nous signâmes une paix certes très honorable, nous livrant le contrôle de la forteresse de Berne (niveau 6) et de l'ensemble de la côte d'Azur et parvînmes à nos objectifs. Mais au prix d'une anarchie durable qui ne fut résorbée qu'en 1789.

Nous profitons du temps qui nous est imparti pour réorganiser l'armée :
- les 96 000 cavaliers sont dispersés aux quatre coins de l'empire, à l'exception d'une force de 55 000 d'entre enxu.
- du coup, l'infanterie en charge du maintien de l'ordre est rappatriée en italie du Nord.
- de nouvelles troupes sont engagées, portant notre force à plus de 360 000 hommes.

Les guerres seront bien moins tactiques, mais nous espérons que cette diversions permettra de limieter nos pertes par attrition.

Notre objectif suivant est tout trouvé : l'Espagne et l'Aragon, alliés indéfectibles. Mais, auparavant, il semble bon d'achever la conquête de l'Italie par la prise de Mantoue et de Frioul. la mise en garde de la Pologne et de la Perse n'est que pécadille et nos armées triompheront de l'ennemi dans une guerre éclair.

Nous voilà en 1790 aux portes de l'Espagne. Plus de 150 000 hommes participeront directement aux opérations. La péninsule ibérique sera submergée par les armées romaines et une nouvelle victoire-éclaire semblait se dessiner...mais :
- Le portugal, allié de l'Espagne et solidement retranché derrière des fortifications de niveau 5 ou 6 mobilise de nombreuses forces pour s'en emparer
- l'Aragon n'est pas le chef de l'Alliance, mais c'est la castille. Or, les 3/4 de ses terres sont en Afrique. Pour le forcer à relâcher Barcelonne (66% de points de victoires), il faut nous emparer de tout cet immense territoire, tâche dévolue à des forces trop faibles : 2 armées, qu'épauleront une troisième venue depuis la péninsule.
- De même notre sécurité impose de réduire les points de résistance castillans au Sénégal et en Mauritanie, ce qui prendra du temps.
- La flotte anglo-portugaise nous infligea durant ce conflit notre seul échec cuisant en nous coulant pas moins de 20 vaisseaux trois ponts, bridés par notre infériorité en technologie navale. Les 50 galions basés à Gibraltar leur restent heureusement dissuasifs.
- Il fallu donc attendre 1807 pour que soit signée la paix et la Mare Nostrum pratiquement (à l'exception de la Sardaigne) reconstituée !

La réorganisation de l'armée a porté ses fruits : l'usure de guerre à son plus bas niveau, les pertes minimes. Elles nous permettent d'envisager une nouvelle guerre contre la France et l'Autriche. guerre triomphale et qui porte nos armes jusque dans la manche et nos frontières sur le Rhin. L'Alsace, pièce maîtresse dans l'échiquier européen, repasse sous notre contrôle.

Voici l'empire en 1809 :



Image


Bientôt la fin...de toute façon le badboy dépasse les 50 !

Urial
Serenissimus augustus a Deo coronatus magnus pacificus imperator
Messages : 11743
Enregistré le : mer. août 10, 2005 1:18 pm
Meilleur jeu 2008 : HOI2
Meilleur jeu 2009 : Blood Bowl
Meilleur jeu 2010 : Victoria II
Meilleur jeu 2011 : Civ V
Localisation : Gif sur yvette (91)
Contact :

Re: Une partie byzantine typique

#44 Message par Urial » jeu. oct. 01, 2009 12:56 pm

mais tu as un belle empire ! :D

c'est cela l'important ! :mrgreen:
Patron du BIG, la chaine youtube qui vous veux du mal !

necroproject
Foudre de Guerre
Foudre de Guerre
Messages : 1686
Enregistré le : mar. sept. 25, 2007 11:28 am

Re: Une partie byzantine typique

#45 Message par necroproject » jeu. oct. 01, 2009 4:10 pm

1818 : le dernier combat

En 1818, toute la méditerranée est rendue à Byzance. Toute ? non ! Une île peuplée d'irréductibles sardines résiste encore et toujours à l'envahisseur.

Ce pourquoi le Sénat prépare ce qui sera sans doute la dernière grande campagne de l'empire : la conquête de l'inexpugnable, hérissée de fortifications et détentrice d'un juteux marché aux esclaves, repaire de tous les pirates qui n'ont plus guère d'autre endroit où se cacher.

Une nouvelle armée de 35000 hommes est levée. Nous la confions à notre meilleur général : Orestes Mouzalon. Plus connus sous le nom de "Maximos Herculeos Bourrinos Brutoidos." Initié dès son plus jeune âge au secret de l'acier, c'est le plus grand génie militaire de tous les temps depuis Tamerlan : 6 de feu, 6 de choc, 6 de mouvement et 1 de siège...


Image


Pour Dieu et l'Empereur (une grosse buse soit dit en passant, la pire sans doute en 400 ans de partie !)

Répondre

Retourner vers « AAR Europa Universalis et EU Rome »