Le Quartier Général

Benzo.net 'canal historique'
Nous sommes actuellement le Lun Juin 25, 2018 9:08 am

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
MessagePublié: Sam Juin 21, 2008 12:25 pm 
Hors-ligne
Gros Ping
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Mai 24, 2008 4:34 pm
Messages: 3292
Localisation: Lyon
J'annonce ! Que cet AAR risque d'avoir une progression un peu lente, d'une parce que mon moral est à zéro après un bug du navigateur qui a effacé un post de 3 heures sur Friedrich August :ko: mais aussi parce que une nouvelle acquisition va bientôt être mise en AAR :mrgreen: Cependant, l'AAR n'est pas abandonné et j'essayerais si le coeur y est de refaire le post lundi ;)

_________________
La pitié du bourreau consiste à frapper d'un coup sûr - Ernst Jünger
Il y a peu de guerres entre le bien et le mal, la plupart d'entre elles sont entre un bien et un autre bien - Yang Wen-li
Le problème des citations sur Internet, c'est qu'il est très difficile de savoir si elles sont authentiques - Abraham Lincoln


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: Lun Août 18, 2008 11:38 am 
Hors-ligne
Gros Ping
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Mai 24, 2008 4:34 pm
Messages: 3292
Localisation: Lyon
Règne de Friedrich August I (1461-1485):

Le nouveau Duc de Saxe est le fils aîné du défunt régent Joseph de Leipzig, frère de Friedrich II. Cousin de Magnus I, il est intronisé une semaine après le brutal décès du souverain précédent. Âgé de 26 ans, c'est un homme noble et intelligent qui a acquis nombres connaissances de ses précepteurs, en particulier dans le domaine de la diplomatie où il excelle. Il fera d'ailleurs une démonstration de sa maîtrise en signant une paix blanche avec Novgorod en échange de 25 000 ducats... Au bénéfice de la Saxe ! Il remanie aussi le conseil royal quelques semaines après son couronnement, en remerciant Geister et en intégrand l'excellent artiste italien Piero Piero Della Francesca.

Image

Bien vite les problèmes internes mettent des bâtons dans les roues au nouveau Duc. Le mois suivant son avènement, la populace de Dresde s'inquiétait de l'absence de l'évêque local qui a beau toucher une somme rondelette sur les impôts, refuse de se déplacer et envoie divers clercs dont l'incompétence amène certains à se convertir à l'hérésie. L'évêque est dénoncé au Pape, ce qui nuit à notre relation avec le Saint Père et fait naître des tensions dans la région...

Image

Note: Un event qui revient assez souvent, il dégrade les relations avec le Pape et augmente temporairement le coût de la stabilité.

Notre bon Duc doit aussi affronter l'ennemi de l'extérieur, notamment l'Empereur Philippe IV, dont notre souverain doit affronter pour les actes de son prédécesseur. Après avoir adressé une plainte en Mai demandant la restitution de Bamberg, plainte refusée par Friedrich August, il franchit la ligne rouge en commençant à armer et financer les rebelles du Duché, ce qui est découvert par nos espions au début de l'été. Le Duc enrage et refuse de se plier à Philippe. Quoiqu'il fasse, il sait que sa mort est un objectif de l'Empereur...

Image

Novembre 1462. Alors qu'une paix relative et fragile s'installe dans notre beau pays, une missive nous informe de l'annulation des Compactatas de Prague, mettant fin à la tolérance envers lui hérétiques huissistes. Cependant, une partie modeste mais présente de notre population s'est convertie à cette religion. Dans le but de calmer nos relations avec les Etats Pontificaux, nous faisons figure de bon élève en convertissant de gré ou de force les païens ou de les envoyer sur le bûcher si il le faut !

Image

Deux ans et demi s'écoulent. C'est en une belle soirée de Février que la Cour festoie la mort de Philippe IV, radiant ainsi un des plus dangereux ennemi de la Saxe. Alors que la fête bat son plein, un messager apporte une lettre de haute importance à l'intention de Friedrich August.

Extraits des mémoires de Joseph Bethmann:
"Le Duc reçut le messager dans ses appartements. [...] Lorsque il revient aux festivités, il ordonna de cesser tout amusement, car le temps n'y était pas. [...] A Deinz, il confia la lettre. Ce dernier la lut aux membres du Conseil: "Charles Premier de Bourgogne, fils de Philippe Quatre de Bourgogne, par la grâce de Dieu et le vote des électeurs, est élu Empereur du Saint Empire Romain Germanique."

Image

La Saxe se voit donc gratifié du fils fanatisé de son pire ennemi. Les espérances de voir un Empereur plus conciliant s'évaporent, tandis qu'à l'automne, une guerre ouverte se déclare entre nos alliés teutoniques et lituaniens !

Image

Le choix n'est guère long: La Lituanie, puissance militaire monstrueuse et alliée à la Pologne ne laisse aucune chance aux Ordres teutoniques et livoniens. Les hordes orthodoxes déferlent jusqu'au côtes de la Baltique, tandis que Saxons et Polonais s'attaquent à Dantzig, Varnia et Neumark. Les Teutoniques aux forces dispersées ne peuvent contenir l'ennemi et, inférieurs en nombres, perdent toute bataille. Les trois provinces tombent en deux ans, tandis que la majeure partie des provinces de la Baltique est occupée par les Lituaniens. Finalement, après moult négociations, le 12 Octobre 1467 marque la fin d'une guerre qui aura duré 2 ans et 1 mois. Nous gagnons Neumark et l'enclave de Varnia.

Image

Charles I se manifeste en Novembre. S'attendant à sa réaction, Friedrich August refuse toute entente et converse Neumark qui lui revient de droit.
Nouvelle décennie 1470, un édit sur la Poste Ducale est proposé. L'utilité de cette nouvelle institution pourrait grandement améliorer la communication entre le Roi et les organisations du Duché. Cependant, le coût de la création puis le cout d'implantation des postes (25000 ducats par relais) empêche l'instauration de cette mesure.

Image

Note: Sans doute un event super bizarre... La création des relais coûte 25 ducats et n'a aucun avantage, il augmente même le risque de révolte :shock: P-t qu'il faut attendre d'avoir un relais dans chaque province, mais je n'ai pas envie de m'engager dans ce gouffre financier...

Une année s'écoule. Pendant ce temps-là, le Royaume de Sicile met à sac Rome et force la Cour Pontificale à s'enfuir. Celle-ci se met à errer de ville en ville. Après avoir voyagé pendant des mois en direction de Nord, le Pape s'arrête au palais ducal de Meissen, désirant une audience auprès de Friedrich August.

Extraits des mémoires de Joseph Bethmann:
"Le Duc, quoique méfiant, reçut cordialement le Pape et l'invita à un banquet. [...] Quand à la raison de sa venue, le Pape garantissait le soutien indéfectible des Papes en échange d'un sanctuaire en Bamberg. Friedrich déclina et offrit son hospitalité pour quelques mois."

Le Pape quitte donc la Saxe au bout de quelques mois et cherche un nouveau territoire où s'implanter.

Image

Friedrich August profite du contexte économique et de la stabilité intérieure pour relancer sa politique expansionniste en attaquant la faible province d'Anhalt alliée à la lointainte Utrecht. Un siège de 245 jours sera nécessaire pour conquérir Anhalt et 181 jours pour s'emparer d'Utrecht. La guerre se termine en Mai 1472.

Mi-1472, une réclamation du Pape nous parvient par missive, ordonnant la restitution des héritages à l'Eglise, le Duc n'y étant pas allé de main morte sur le droit de mainmorte. Simple pulsion d'avarice ou vengeance sur l'échec de l'installation à Bamberg ? Quoiqu'il en soit, Friedrich August converse tous les biens, quitte à ce que nos relations soient détruites.

Image

Une autre année passe, jusqu'à ce jour terrible en Juin 1473, où le grand Della Francesca meurt de vieillesse.

Extraits des mémoires de Joseph Bethmann:
"Le Duc pleurait amèrement son conseiller et son ami. [...] Son remplaçant, Johann Witzigmann, savait qu'il n'avait pas son talent et qu'il ne le remplacerait jamais."

Image

Juin 1474. L'évêque d'Utrecht est considéré par tout le peuple comme un homme bon et verteux. Ayant ouï dire de cet homme, Friedrich August le fit convier au palais ducal et reconnut ses qualités. L'évêque rentre en semant l'ordre et la paix sur son passage.

Image

Août 1475. 14 ans après le grand pogrom contre la juiverie saxonne, l'orage antisémite gronde à nouveau. Ce coup-ci, les chrétiens accusent les juifs de concurrence déloyale. Tandis que torches et fourches commence à être brandis, le Duc, pour éviter un nouveau bain de sang, n'a d'autre choix que d'accepter la requête en instaurant davantage de contraintes aux Juifs. Quelques ducats en moins est toujours mieux que des milliers de vie en fumée !

Image

L'année 1476 marque l'intégration de l'ex-théocratie de Magdebourg à notre nation par la conquête de Ruppin, au bout de 5 mois de siège sans aucun combat livré. Elle marque aussi notre avènement en tant que contrôleur pontifical ! Le nouveau Pape est désormais sous notre contrôle, ce qui nous fait un grand poids de plus sur l'échéquier politique européen !

Image

Fin 1477-début 1478, nous perdons successivement Ulrich Godel et Johann Witzigmann. Ils sont remplacés par le français Ambroise d'Aulnay et le florentin Matteo Del Carreto. Meurt aussi Charles I, et la nomination de Kazimierz III, roi de Hongrie, réjouit Friedrich August qui espère pouvoir enfin apaiser les relations avec l'autorité suprême.

Image

La même année, divers explorateurs ramenèrent des Indes moult graines à cultiver qu'ils distribuèrent à travers la campagne au nom du Duc. Cependant, les paysans restent méfiant devant ces nouvelles cultures et limitent dont leur développement, ce qui se fait ressentir sur les impôts perçus...

Image

1480. Après le vertueux évêque d'Utrecht, un noble prêtre d'Erfurt aurait réalisé le miracle d'avoir rendu la parole à un muet. Le Pape, impressionné par cet exploit (et aussi par les hallebardes de nos gentils gardes du corps) a accepté la canonisation de cet homme tandis que le Duc en fait un exemple national, amenant ainsi une vague de stabilité dans le Duché.

Image

Les conquêtes de Friedrich August ne cessaient de s'étendre. En 1479, il provoque la guerre à l'éphémère Principauté du Palatinat qu'il conquiert sans combattre. Kazimierz III réagit alors, contrairement à toutes les espérances du Duc, comme les Empereurs bourgignons: Il adressa une demande de restitution de Pfalz au feu Palatinat. Friedrich August résista. Le Roi de Hongrie, estimant avoir affaire à un poids léger, finance l'armement de rebelles. Pendant ce temps là, Friedrich August prépara puis parti avec 5000 hommes peu après la canonisation du Saint en 1480 pour Sienne alliée lointaine du Palatinat qui refusait obstinément la paix. Restait en garnison à Meissen Deinz et 5000 hommes. Le paroxysme de la rébellion fut atteint pendant l'absence du monarque: 3000 hommes se rebellèrent à Erfurt ! Après une grande bataille rangée, les rebelles sont exterminés tandis que le Duc arrive aux portes de Sienne, en Juillet. Là, une armée forte de 4000 hommes l'attend...

Récit de la bataille de Sienne par Friedrich August I:
"L'armée arriva au sommet d'une colline. De là, nous voyons la côte et la ville, mais aussi les milliers de Siennois sortant en rang des portes. [...] Les hommes et les chevaux étaient épuisés, et notre supériorité numérique était insuffisante. [...] Sûrement trop confiants, les Siennois se jetèrent sur notre infanterie. C'est alors que la cavalerie chargea sur les flancs. [...] Pris en tenaille et accumulant les pertes, ils se replièrent dans la cité."

Image

Sienne sera vassalisée en Décembre 1480, tandis que Deinz doit affronter l'ennemi intérieur qui a tenté un coup d'état à Meissen ! L'armée loyaliste écrasera sans pitié les conspirateurs.

Image

Quand Friedrich August rentre à Meissen en 1481, c'est le triomphe. Mais aussi la consternation...

Mémoires de Reimund Deinz:
"Quand le Duc appris tous les événements qui s'étaient déroulés devant son absence, je crût par moments qu'il allait se défenestrer du haut du palais ducal. Une seule question pendait à ses lèvres "Qui était le commanditaire ?" Je lui donna alors la lettre, cachetée du sceau impérial et datant du mois de Mai de l'an mil-quatre-cents quatre-vingts. Il la lut à haute voix...

Duc Friedrich August.

Vos exactions récentes comme anciennes sont considérées par mon auguste personne comme impropres à la justice de l'Empire. Nombreux sont les princes et seigneurs qui viennent quérir leurs terres que vous leur avez arraché par la force. Vous nuisez à la réputation du Saint Empire dans toute l'Europe, en plus d'agir en barbare. Malgré les révoltes de votre propre peuple vous continuez de mettre le pays à feu et à sang, et ceci est intolérable. Après réunion exceptionnelle des membres du Saint Empire, il fut décidé de vous retirer le privilège d'électeur, à moins que vous ne décidiez de rétablir les frontières saxonnes du Duc Friedrich II.

Kazimierz III, Roi de Hongrie et Empereur du Saint Empire Romain Germanique.

Il déchira la lettre de ses mains tremblantes de colère. Il avoua alors: "J'aurais préféré que Charles eut vécu quelques années de plus." "


Image

Joseph Bethmann décéda entre temps et fut remplacé par un autre français, un certain Bernard de Tocqueville...
Malgré tout, quelques bonnes nouvelles: Depuis quelques années des fabriques ont été construites un peu partout pour améliorer la production, tandis que nous avons fait alliance avec le respectable Duché de Bavière.

Déclin de Friedrich August:

Usé par ses 20 ans de règne maintenant, Friedrich August commence à se laisser aller. Après s'être encore attiré les foudres de l'Eglise en refusant de rétablir l'Inquisition, les beuveries et orgies au palais ducal provoquent le mécontentement du peuple devant le relâchement du monarque. En 1483 décèdent Matteo del Carreto et surtout Reimund Deinz, qui a servi sous le conseil de régence et deux monarques. De grandioses funérailles sont faites en son honneur. Cela ramena une période de lucidité courte chez Friedrich August qui lancera une dernière campagne contre la ville de Salzbourg en 1484 aux côtés des Bavarois. Cependant entre-deux, un événement géopolitique majeur entraîna la déconfiture totale du Duc:

Image

L'union de l'Autriche et de la Bohème rendait maintenant toute expansion à l'est quasi-impossible. La Saxe était maintenant pris en tenaille entre l'Autriche et la Bourgogne. Cela suffit pour achever le Duc, qui prépare sa succession, son fils Christian. Juillet 1485 fut l'année fatale...

Récit de Christian I, Duc de Saxe:
Feu notre Duc Friedrich August au mois de Juin s'attristait devant une carte...

Image

La Lituanie, plus grand allié de notre nation, détruite par la révolte et la guerre. Ce soutien perdu rendit mon père malade, son état s'aggravant de jour en jour, jusqu'à ce qu'il rende son dernier soupir le 10 Juillet 1485..."


Image

Friedrich August I le Triomphant meurt le 10 Juillet 1485 à l'âge de 50 ans, rongé par la fatigue et la maladie. Il aura fait de la Saxe une grande puissance dans le Saint Empire, disposant de nombreuses enclaves et d'un vassal siennois. La population saxonne est désormais de 131 067 habitants répartis dans 9 provinces et 4 enclaves (Utrecht, Varnia, Neumark et Salzbourg) Les dépenses mensuelles sont de 2700 ducats par mois pour un gain annuel de 40600 ducats, l'inflation atteint 3,7%. L'armée est composée de 7000 soldats, dont 2000 mercenaires, et 3000 cavaliers.

Christian I hérite d'une Saxe grande et puissante, mais entourée d'ennemis qui ne cherche que sa chute. Le nouveau Duc devra faire preuve de sagesse pour guider le pays sur le chemin de la victoire...

_________________
La pitié du bourreau consiste à frapper d'un coup sûr - Ernst Jünger
Il y a peu de guerres entre le bien et le mal, la plupart d'entre elles sont entre un bien et un autre bien - Yang Wen-li
Le problème des citations sur Internet, c'est qu'il est très difficile de savoir si elles sont authentiques - Abraham Lincoln


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: Mar Août 19, 2008 7:04 pm 
Hors-ligne
Margrave de Brandebourg
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mar Août 17, 2004 8:29 pm
Messages: 15244
Localisation: Berlin
Des pommes de terre en 1480 ?
Un Tocqueville à ta cour ?

Vive Paradox :mrgreen:

Mais l'AAR est excellent, félicitations :clap:

_________________
AAR Pride of Nations: Perle de l'humanité, appétence de l'Olympe
AAR Twilight Struggle: Duel des superpuissances (vs. GA_Thrawn)
AAR Civilization VI: La république des philosophes
AAR Hearts of Iron IV : Valse Soviétique


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: Mar Août 19, 2008 9:14 pm 
Hors-ligne
Gros Ping
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Mai 24, 2008 4:34 pm
Messages: 3292
Localisation: Lyon
von Aasen a écrit:
Des pommes de terre en 1480 ?


Oh ben, le Connecticut est déja anglais et le Delaware portugais, alors les pommes de terre ce n'est qu'une broutille :mrgreen:

von Aasen a écrit:
Mais l'AAR est excellent, félicitations :clap:


Merci bien :D A vrai dire je n'ai jamais fait un tel rush, et je commence à en payer les frais: 32/38 de belligérance :? tandis que le bloc Lituanie-Pologne-Autriche m'empêche de conquérir à l'est tandis que la Bourgogne et les vassaux de la France ne bloquent à l'est :x Mais j'ai réussi à faire de la Saxe une grande puissance de l'Empire :P

_________________
La pitié du bourreau consiste à frapper d'un coup sûr - Ernst Jünger
Il y a peu de guerres entre le bien et le mal, la plupart d'entre elles sont entre un bien et un autre bien - Yang Wen-li
Le problème des citations sur Internet, c'est qu'il est très difficile de savoir si elles sont authentiques - Abraham Lincoln


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: Mer Août 20, 2008 11:45 am 
Hors-ligne
Cosmocrator
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Sam Août 28, 2004 12:47 pm
Messages: 28296
Localisation: St-Etienne, FRANCE.
von Aasen a écrit:
Des pommes de terre en 1480 ?
Un Tocqueville à ta cour ?

Vive Paradox :mrgreen:

Mais l'AAR est excellent, félicitations :clap:


C'est pas toi qui joue à Civilisation ? Tu le trouves plus historique ? :chicos:

_________________
Toi, on peut dire que tu manques pas de tact. Le jour de ma sortie de prison, mon propre frère vient me chercher...dans une voiture de flics.
http://english.pobediteli.ru/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: Mer Août 20, 2008 12:07 pm 
Hors-ligne
Margrave de Brandebourg
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: Mar Août 17, 2004 8:29 pm
Messages: 15244
Localisation: Berlin
Non, mais Civilization n'a pas la prétention d'entrer dans de détails pareils :wink:

_________________
AAR Pride of Nations: Perle de l'humanité, appétence de l'Olympe
AAR Twilight Struggle: Duel des superpuissances (vs. GA_Thrawn)
AAR Civilization VI: La république des philosophes
AAR Hearts of Iron IV : Valse Soviétique


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Sauter vers:  
cron
POWERED_BY
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr